|  

Entreprises

Veolia met en place un plan triennal pour optimiser sa croissance

Publié le 11.02.2015 à 14h11

Mis à jour le 11.02.2015 à 14h11

Par

Veolia met en place un plan triennal pour optimiser sa croissance

Changement de stratégie pour Veolia Environnement qui passe d’une période placée sous le signe de l’austérité et de la réorganisation à un plan triennal axé sur le développement. Il s’agit désormais de mettre l’accent sur les moyens d’améliorer les performances opérationnelles de la multinationale française. 

Ces nouvelles orientations, qui n’ont, pour l’instant, pas encore été chiffrées, ont été décidées dans le but de renforcer la croissance interne du groupe.   

Un changement de priorités

Antoine Frérot, PDG de Veolia Environnement, a clairement indiqué la nouvelle stratégie pour la période 2016/2018 qui prendra le relais du plan de transformation en vigueur pour 2013-2015. « Le plan à venir comportera deux volets : la croissance et une accélération de l’industrialisation des process opérationnels ».

 

Cette redéfinition des priorités du groupe sera principalement basée sur la croissance interne. La direction « n’envisage pas d’importantes opérations de croissance externe. Elles auront une taille modeste, jusqu’à 200 millions d’euros, et devront être des leviers pour la croissance organique (…) La dette nette est de 8 milliards d’euros, c’est un niveau d’endettement soutenable sur la durée, mais il n’augmentera pas ». 

Des secteurs industriels prioritaires

6 marchés industriels ont été définis comme prioritaires : pétrole et gaz, agroalimentaire, démantèlement, pollutions difficiles, économie circulaire, mines et métaux. Veolia entend développer la part de cette clientèle : « l’objectif est de réaliser 50% du chiffre d’affaires de 2020 avec les industriels et de le doubler sur nos six marchés prioritaires ».

 

Selon le leader mondial des services collectifs, ces marchés industriels représenteront en 2020 plus de 100 milliards d’euros. Veolia entend ainsi réaliser 15 milliards d’euros de ventes dans cette branche d’activités (soit 63% de son CA actuel).