|  

Entreprises

Wonderbox entre au capital du vendeur de vin en ligne Le Petit Ballon

Publié le 06.10.2014 à 15h10

Mis à jour le 06.10.2014 à 15h10

Par

Wonderbox entre au capital du vendeur de vin en ligne Le Petit Ballon

Après une première levée de fonds en 2012 auprès de plusieurs business angels, Le Petit Ballon entre dans une nouvelle phase de son développement. La société française spécialisée dans la vente de vin en ligne vient ainsi de lever 1 million d’euros chez Wonderbox.

Cette entrée en capital s’accompagne du lancement d’une nouvelle box : « Le Petit Ballon » by Wonderbox qui permet au spécialiste web des coffrets cadeaux d’élargir son offre. 

Un secteur concurrentiel

Le Petit Ballon est un concept créé en 2011 par Jean-Michel Deluc (ex chef sommelier du Ritz et co-créateur du site Chateauonline), Matthieu Lesne et Martin Ohannessian. Pour 19,90 €/mois, chaque abonné reçoit 2 bouteilles de vin, un magazine d’œnologie et bénéficie d’un accès à des vidéos d’initiation.

 

Cette société aux 10 000 abonnés et aux 400 000 bouteilles vendues doit faire face à une concurrence dynamique du secteur avec l’existence de nombreux sites tels que Vineabox, Troisfoisvin ou encore Myvitibox.

 

Avec un chiffre d’affaires d’1,2 million d’euros pour 2013, Le Petit Ballon table sur des ventes à hauteur de 3 millions d’euros pour 2014. 

Perspectives de développement

Grâce à cette levée de fonds, Le Petit Ballon espère pouvoir optimiser son développement en France mais compte aussi s’inscrire dans un marché ouvert à l’international. Ainsi, un site spécialement destiné aux consommateurs anglais est programmé pour 2015.

 

Le Petit Ballon qui compte actuellement une quinzaine de collaborateurs déclare son intention d’engager 10 salariés supplémentaires. Ce renforcement des équipes aura pour but de développer l’activité du site à l’étranger mais aussi de maintenir  au minimum le taux de non-renouvellement de ses abonnés (actuellement à 3%).

 

De son côté, Wonderbox, par la voix de son Directeur Général Fabrice Lepine fait savoir que "cet engagement fait sens pour Wonderbox, qui cherche à explorer des axes de diversification en lien avec des métiers connexes pour nourrir sa stratégie d’innovation"