Travaux de vitrerie dans le département Alpes-Maritimes (06) - page 1

Liste des sociétés ayant pour activité "Travaux de vitrerie" dans le département Alpes-Maritimes (06) - page 1

PROFACADE

06200 NICE

LONCAR ZELJKO

06510 GATTIERES

CERULLI MARCHAL

06220 VALLAURIS

CLAUDE PORCU

06000 NICE

CLAVIE THIERRY

06800 CAGNES SUR MER

MORALES EDDY

06160 ANTIBES

MOHAMED M'BAREK

06260 PUGET THENIERS

CAPRICE

06250 MOUGINS

JUBLAIN GERARD

06130 GRASSE

ROUVIER JOEL ALAIN FRANCOIS

06370 MOUANS SARTOUX

SORIA ALAIN

06000 NICE

DE MARIA

06130 GRASSE

PIERRE-YVES AUSSENARD

06750 VALDEROURE

PROVENCE PEINTURE

06110 LE CANNET

PAPALIA CLAUDE

06530 CABRIS

ADAMO CALOGERO

06500 MENTON

SIRAGUSA LAURENT

06670 COLOMARS

SERVIBAT

06230 VILLEFRANCHE SUR MER

ALOSSI DAVID

06700 SAINT LAURENT DU VAR

CHRISTIAN RICHARD

06330 ROQUEFORT LES PINS

ARFAOUI CHEDLI

06500 MENTON

STEVE MARC CONSTANT

06460 SAINT VALLIER DE THIEY

GUY CONCADORO

06600 ANTIBES

DURAND HENRI

06130 GRASSE

FUSS VINCENT

06110 LE CANNET

CLAUDE BORDI

06400 CANNES

MONDHER SMA

06000 NICE

PUDDU BRUNO

06200 NICE

SZYS DIDIER JOEL

06450 LANTOSQUE

PRUVOST CLAUDE

06570 SAINT-PAUL-DE-VENCE

CORNET MICHEL

06540 BREIL SUR ROYA

BONET VINCENT

06330 ROQUEFORT LES PINS

VALENTIN JEAN FRANCOIS ANDRE

06460 SAINT VALLIER DE THIEY

LUC DEPETRIS

06300 NICE

BOREE

06700 SAINT LAURENT DU VAR

BONDER JACQUES

06740 CHATEAUNEUF GRASSE

RAGUS ROBERT BERNARD

06210 MANDELIEU LA NAPOULE

DE DENARO ALAIN

06730 SAINT ANDRE DE LA ROCHE

LEROGNON DAMIEN

06600 ANTIBES

Se positionnant à mi-chemin entre une industrie et un art, la vitrerie en France regroupe des métiers séculaires, mais qui ont su se réinventer pour évoluer. Ce secteur performe notamment très bien dans les Alpes-Maritimes. En effet, après un creux suite à la crise économique de 2008-2009, le nombre de sociétés opérant sur ce secteur – et d’emplois associés – ne cesse de croître. Cette évolution est valable à l’échelle de l’Hexagone, mais également à celle du département 06, qui regroupe environ 6% des entreprises de vitrerie du pays.

Présentation du secteur dans les Alpes-Maritimes

Selon la nomenclature des activités en France de l’INSEE, les travaux de vitrerie sont regroupés sous le code 4334Z. Toutefois, à elle seule, cette codification n’apparait pas suffisamment précise, car ledit code 4334Z comprend également certains travaux de peinture. Par conséquent, il est préférable de se tourner vers le code APE unique 454H, qui permet de restreindre ce périmètre au seul champ des travaux de vitrerie. Le secteur comprend non seulement la transformation du verre, ainsi que tous les types d’installation de vitrerie de bâtiment, les travaux de finition consécutifs, mais il englobe aussi la pose de films plastiques – et de laques – sur vitrage

Dans le département des Alpes Maritimes, plus de 3200 sociétés composent ce secteur (pour environ 52 000 en France), et il s’agit exclusivement de TPE et de PME

Bien sûr, compte-tenu de la petite taille de ces entreprises, le nombre d’emplois au sein de chaque société est faible, mais le taux de CDI est très important – avoisinant le ratio somme toute remarquable de 90%. Par ailleurs, c’est la simplicité qui caractérise la chaine de valeur de ce secteur, avec des sociétés en amont qui transforment le verre – à partir de matières premières peu nombreuses et relativement bas coût – avant que d’autres entreprises de vitriers (essentiellement artisanales) ne s’occupent de la pose

La miroiterie dans le 06 : un secteur d’avenir

Comme évoqué dans l’introduction, l’industrie de la vitrerie occupe un statut très particulier, s’apparentant parfois à un véritable art. Elle existe en France, et notamment dans les Alpes Maritimes, depuis le XVIIème siècle. Si ses racines remontent donc à l’époque de Colbert – qui a tout particulièrement contribué à son essor rapide – le secteur a bien évidemment connu des périodes fastes et des creux de vague, mais il a globalement fait preuve d’une remarquable résilience. L’exemple le plus récent permettant de confirmer cette assertion concerne sa belle reprise après la crise de 2008-2009, qui avait pourtant laissé de profonds stigmates dans le monde du bâtiment

Ce nouveau rebond de la vitrerie s’explique notamment par les nouvelles normes environnementales, qui se sont traduites dans l’ancien par de très nombreux travaux de vitrerie.

Qui plus est, une autre évolution structurante bénéficie également à la vitrerie sur la Côte d’Azur et dans les environs, à savoir le bâtiment intelligent, capable de communiquer avec son environnement. Si l’on s’intéresse à présent aux normes qui régissent le secteur, il convient de mentionner la NF DTU 39, portant spécifiquement sur les « travaux de vitrerie-miroiterie », et plus particulièrement l’isolation phonique et thermique

Les perspectives d’avenir du secteur

Comme évoqué précédemment, la vitrerie a toujours fait preuve d’une solide capacité d’adaptation, et cette qualité lui sera sans nul doute encore précieuse au cours des prochaines années. Du côté des bonnes nouvelles, ou plutôt des opportunités à saisir, citons tout d’abord le maintien durable des taux d’intérêt bas, favorisant le marché du bâtiment, duquel dépend assez directement la santé du secteur de la vitrerie. En outre, de plus en plus d’agences immobilières ont compris l’intérêt du home staging – notamment sur Cannes et Nice – et s’adjoignent désormais les services d’artisans spécialisés, y compris des vitriers, pour proposer ce service à leurs clients. 

A l’inverse, un danger pèse depuis longtemps déjà sur le secteur, et semble parfois prêt à s’abattre sur les entreprises les plus fragiles telle une véritable épée de Damoclès, à savoir le dumping social. Concrètement, les menaces évoquées concernent le travail illégal, dit « au noir », ainsi que les fraudes à la prestation de services et au détachement de salariés dans l’Union Européenne. Parmi les autres sujets d’inquiétude, il convient de mentionner les incompréhensions générées par le compte personnel de prévention de la pénibilité, et la problématique du traitement – gratuit ou payant – des déchets

Les travaux de vitrerie dans le département des Alpes-Maritimes (06) permettent à plus de 3 000 TPE/PME de se développer, avec des taux de CDI records, et des carnets de commande bien remplis, aussi bien du côté de la construction que de la rénovation. Des défis se présentent, mais la résilience du secteur a toujours été l’une de ses caractéristiques fondamentales, si bien que l’avenir est prometteur. 

Les données clés de l'activité "Travaux de vitrerie" dans le département Alpes-Maritimes (06)

Nombre total d'entreprises
3389
entreprises
Répartition par taille d'entreprises
Nombre de créations au cours des 6 derniers mois
Parité Homme/Femme

Ça pourrait vous intéresser

Des analyses

Ces analyses pourraient retenir votre attention