Développement, programmation informatique dans le département Loire-Atlantique (44) - page 1

Liste des sociétés ayant pour activité "Développement, programmation informatique" dans le département Loire-Atlantique (44) - page 1

BERLAT KAMEL

44700 ORVAULT

GILLES JANIN

44000 NANTES

JEROME BUAUD

44400 REZE

RAMIRO DE CAIRE JORGE DE FREITAS

44640 SAINT-JEAN-DE-BOISEAU

SITA

44200 NANTES

ERIC DEBROSSE

44600 SAINT-NAZAIRE

API QUAL

44760 LA BERNERIE-EN-RETZ

DANIEL COUEDEL

44100 NANTES

VECTEUR PLUS

44340 BOUGUENAIS

MESLIN FRANCK

44460 FEGREAC

PHILIPPE MARINELARENA

44600 SAINT-NAZAIRE

ISSIMO

44100 NANTES

SMA NETAGIS

44700 ORVAULT

RAVARD XAVIER

44140 LA PLANCHE

MGDESIGN

44240 LA CHAPELLE-SUR-ERDRE

FRANCOIS BLANCHARD

44640 SAINT-JEAN-DE-BOISEAU

POLLENE

44000 NANTES

INTEXYS

44300 NANTES

ANAO

44760 LA BERNERIE-EN-RETZ

E-FINANCES

44470 CARQUEFOU

HIBOO

44000 NANTES

ARPANE

44000 NANTES

MARC DE FILIPPO

44350 GUERANDE

BRUNO CHARTIER

44690 SAINT-FIACRE-SUR-MAINE

FREDERIC HASSELOT

44310 SAINT-PHILBERT-DE-GRAND-LIEU

SOFTWARE DOMAIN

44700 ORVAULT

WIN NOVATION INFORMATIQUE

44800 SAINT-HERBLAIN

VIRLY ROMAIN

44000 NANTES

BRICE FAURE

44720 SAINT-JOACHIM

ERIC LE GALLIOT

44980 SAINTE-LUCE-SUR-LOIRE

MAY LEMANCEAU

44340 BOUGUENAIS

LEXGO NETWORK

44000 NANTES

TRANS-SPHERE

44000 NANTES

ONIDEO

44190 CLISSON

ALEXANDRE RIGGS

44240 LA CHAPELLE-SUR-ERDRE

F2C

44000 NANTES

BLUEXML

44000 NANTES

EUROPEAN SOFT

44240 LA CHAPELLE-SUR-ERDRE

CRYSTONE

44120 VERTOU

CALYOPEA.COM

44340 BOUGUENAIS

KOOKLINE

44980 SAINTE-LUCE-SUR-LOIRE

AMETSIA

44320 CHAUVE

AJCREA

44270 SAINT-ETIENNE-DE-MER-MORTE

NICOLAS BREGEAU

44800 SAINT-HERBLAIN

2I SOFT

44600 SAINT-NAZAIRE

ARCALIE

44440 JOUE-SUR-ERDRE
L'objectif premier de la société ARCALIE est de proposer un service adapté aux besoins spécifiques des systèmes d'informations du secteur médical spécialisé en ophtalmologie ainsi qu'aux utilisateurs du logiciel OPLUS.

COLLECTIF WEB

44500 LA BAULE-ESCOUBLAC

BENE FACERE

44000 NANTES

PATRICIA DE BOYSSON

44800 SAINT-HERBLAIN

SEITE JACQUES

44300 NANTES

LANCELOT GOURMELON

44230 SAINT-SEBASTIEN-SUR-LOIRE

PHI MANAGEMENT

44000 NANTES

ANTIOPA

44680 SAINT-MARS-DE-COUTAIS

AKATOMY PLAZA

44360 VIGNEUX-DE-BRETAGNE

Y BELLU

44850 LIGNE

GROUPE NAUTING

44100 NANTES

DELIV'S

44300 NANTES

GIANI FABIO

44270 MACHECOUL-SAINT-MEME

ADVEASYS

44119 TREILLIERES

GUILLAUME VIELLIARD

44500 LA BAULE-ESCOUBLAC

OPERIS

44700 ORVAULT

DAVID MARTIN

44350 GUERANDE

DELTA CONNEXION

44470 CARQUEFOU

722Z

44640 LE PELLERIN

Depuis le tournant du nouveau millénaire, le secteur de la programmation informatique n’a cessé de se développer, avec une progression moyenne de plus de 3.5% par an de la valeur ajoutée entre 2000 et 2016, par exemple. De fait, les services informatiques sont évidemment au cœur de l’économie numérique, avec des applications allant de l’industrie au secteur bancaire, en passant par les sites de e-commerce, les « app » sur smartphones, etc. Dans un premier temps, nous allons donc présenter plus en détails ce secteur, qui mérite toute notre attention compte-tenu de son potentiel de croissance et d’embauche. Ensuite, nous nous concentrerons plus précisément sur l’attractivité de la Loire Atlantique pour les acteurs de ce marché, dont un effort marqué en faveur de l’apprentissage et de la formation. 

Un code NAF 62.01Z pour décrire un secteur dynamique et résilient

Aux yeux de l’INSEE, chaque secteur d’activité correspond à un code de Nomenclature d’Activité Française, et dans le cas de la programmation informatique, il s’agit d’une « sous-classe » (sans aucune connotation péjorative, bien sûr), numérotée 6201Z. Toutefois, l’on comprend aisément qu’un code ne suffise à lui-seul à décrire toute la complexité – et l’intérêt – d’un secteur, d’où la nécessité de le découvrir davantage.

Détail de la « sous-classe » telle que vue par l’INSEE

Dans l’économie française, la programmation informatique englobe les activités de conception de la structure et du contenu, ainsi que de l’écriture en elle-même, des programmes informatiques servant eux-mêmes à plusieurs applications distinctes : 

  • Les logiciels dits « systèmes », qui sont au cœur des réseaux.
  • Une myriade d’applications logicielles, à destination de PC/Mac et/ou tablettes et/ou smartphones.
  • La construction et l’implémentation de bases de données, dont l’importance est régulièrement rappelée par la multiplication des usages de ce big data dans des entreprises de tous secteurs confondus.
  • L’implantation de pages web.
  • Et enfin, la modification d’une application existante de manière à ce qu’elle devienne compatible avec un environnement informatique dans lequel elle n’avait pas été initialement prévue pour fonctionner – on parle alors d’adaptation de logiciels.
    Précisons ici que la plupart des agences Web sont rattachées au code NAF 6201Z, puisqu’elles réalisent régulièrement des sites Internet sur-mesure, dotés de fonctionnalités spécifiques à chaque client. Aussi quand on cherche une entreprise de développement web en Loire Atlantique, on peut se tourner vers ce code NAF.

Une activité qui ne connait pas la crise – mais de réelles mutations

Comme évoqué dès l’introduction, les évolutions technologiques majeures apportées par la « révolution numérique » dans laquelle nous nous trouvons implique que les métiers de la programmation informatique (développeur, codeur, chef de projet, intégrateur, testeur, etc.) sont plus recherchés que jamais.

Bien sûr, la fin de la « bulle Internet » au début des années 2000, et plus encore la crise économique et financière de 2008 ont été de réels freins à l’essor des services informatiques et du conseil en technologies numériques. Pour autant, le secteur a démontré une résilience remarquable, notamment grâce au marché du B2B – qui pèse, pour exemple, près de 80% du chiffre d’affaire de l’édition logicielle en France.
Il n’en reste pas moins vrai que les taux de marge apparaissent assez faibles, avec un recours fréquent à la sous-traitance, et c’est ce qui a pu inciter certaines entreprises à délocaliser tout ou partie de leurs activités vers des pays à bas coût de main d’œuvre, en Europe de l’Est ou au Maghreb notamment.

Pour clore cette présentation de la « sous-classe » 62.01Z, ajoutons que si elle se compose d’une majorité de TPE/PME, les groupes plus importants représentent à eux-seuls plus de 80% du chiffre d’affaires du secteur. Un tel ratio laisse à penser qu’un phénomène de concentration est en cours, et compte-tenu du nombre important de très petites structures (voire de start-ups), qu’il n’est sans doute pas fini.

Par ailleurs, les entreprises de ce secteur se révèlent de plus en plus actives à l’exportation, et ont encore d’importants besoins en recrutement de salariés très qualifiés (cadres informaticiens, notamment) – parmi lesquels une féminisation s’est lentement amorcée, les femmes représentant aujourd’hui un quart environ de la masse salariale.

La Loire Atlantique : un Eden pour les acteurs de la programmation informatique?

A l’échelle internationale, tous les pays sont aujourd’hui en concurrence pour attirer un maximum d’entreprises du secteur de la programmation informatique, aussi bien pour les retombées financières (investissements directs à l’étranger, notamment) que technologiques. Cette compétition se retrouve d’ailleurs à l’intérieur même d’un pays, et en France, entre les départements. Les administrations qui se sont succédées à la tête de la Loire Atlantique l’ont bien compris et redoublent aujourd’hui d’efforts pour rendre le département 44 plus attractif.

Un département qui mise sur sa multitude d’acteurs locaux

Ainsi que nous l’évoquions précédemment, le secteur de la programmation informatique est encore très « morcelé » en ce qui concerne le nombre d’entreprises qui en font partie, et la plupart d’entre elles n’emploient que quelques salariés. Ainsi, nul ne sera surpris d’apprendre que sur les 1 344 entreprises situées en Loire-Atlantique et ayant pour code NAF 62.01Z, la quasi-totalité soient des PME, dont un grand nombre avec moins de 20 ETP (Equivalent Temps Plein).

A titre de comparaison, on compte 55 606 entreprises au total en France qui évoluent dans cette même activité.

Cela étant posé, le fait qu’il y ait plus d’un millier d’entreprises de ce secteur dans le département 44 est révélateur de son dynamisme, et ce d’autant plus qu’il continue d’y avoir une dizaine – voire une quinzaine – de créations par mois.

Les élu(e)s comptent beaucoup sur cet essor continu pour voir émerger, à terme, de plus grands groupes dans le département. Pour l’heure en tout cas, des entreprises telles que Astre Digital, Difenso, Pa.cotte France, Sicma Informatique ou bien encore 8x8 Digital Marketing profitent d’un contexte local propice à leur développement.

Des programmes de formation nombreux et ambitieux

Comme on le sait, il existe aujourd’hui une véritable pénurie en main d’œuvre qualifiée dans le domaine du développement informatique, ce qui signifie aussi que si un département parvient à former davantage de personnes immédiatement employables sur ce secteur, il est certain d’attirer l’attention des entreprises en recherche de ces profils. 

Au travers d’importants programmes de formation – dispensés notamment dans les universités de Nantes et Saint Nazaire – la Loire Atlantique voit ainsi son attractivité s’accroître auprès des acteurs de la programmation informatique.

 N’oublions pas non plus que l’émergence d’une population hautement qualifiée n’a de sens que si les personnes en question sont également formées aux problématiques de demain. Dans le cas présent, il apparaît que la programmation informatique laisse une place grandissante à l’analyse, notamment grâce aux nouveaux outils que sont les ateliers de génie logiciel, ainsi que les langages orientés « objet ».

Enfin, si l’on termine notre analyse par un rapide focus sur la ville de Nantes, il paraît essentiel de rappeler que celle-ci bénéficie du label envié de la French Tech, lui reconnaissant une importance-clé dans la révolution numérique à l’échelle de l’Hexagone, et au-delà même des frontières nationales.
Ses formations en programmation informatique ne peuvent donc qu’être excellentes, et au fil du temps, elles pourront permettre à l’emploi local de se développer fortement.


Les données clés de l'activité "Développement, programmation informatique" dans le département Loire-Atlantique (44)

Nombre total d'entreprises
1344
entreprises
Répartition par taille d'entreprises
Nombre de créations au cours des 6 derniers mois
Parité Homme/Femme

Ça pourrait vous intéresser

Des analyses

Ces analyses pourraient retenir votre attention