Cession de la Redoute

03.06.14

« Nathalie Balla et Eric Courteille (PDG de la Redoute et secrétaire générale de la maison mère de La Redoute Redcats), co-repreneurs de La Redoute, ont signé ce 2 juin 2014 avec Kering, l’actionnaire cédant, le reprise de La Redoute et de Relais Colis », a annoncé la direction de l’entreprise dans un communiqué de presse.

Vendu pour 1 euro

Conformément aux conditions prévues par l’accord de cession, le groupe Kering (Ex Pinault-Printemps-Redoute) vient de céder La Redoute pour 1 euro symbolique et se désengage définitivement de l’entreprise vépéciste. Il s’agit pour le groupe de François-Henri Pinault  d’une série de cessions amorcées en 2006 avec la vente de 51% du capital de Printemps, où Kering a pour objectif de se recentrer sur le luxe et l’habillement sport et « Lifestyle ».

 

Le groupe Kering a par ailleurs consenti à mettre la main au porte-monnaie pour finaliser cette cession, il a injecté 315 million d’euros pour la transformation de l’entreprise et 180 million d’euros réservé au volet social. Evitant ainsi à La redoute un éventuel dépôt de bilan.

« La Nouvelle Redoute » objectif 2017

Recapitalisé par Kering, « La Nouvelle Redoute » vise à un retour à l’équilibre d’ici 2017, et va se recentrer sur son cœur de vente : l’habillement femme et enfant, le linge de la maison et l’ameublement, indique l’AFP.

 

La Redoute cherche aussi un nouveau centre logistique qui sera installé à Wattrelos (Nord), dans le bassin d’emploi du site actuel de la Martinoire. Mais rien n’est sûr pour le moment, « la direction poursuit les études en vue du choix du nouveau centre logistique », précise cette dernière.