Paris présente officiellement sa candidature pour les JO 2024

23.06.15

D’autres villes font figure d’outsiders et n’ont pour l’instant pas déclaré officiellement leur candidature. Ainsi, les villes de Budapest et Bakou retentent leurs chances après plusieurs tentatives infructueuses, tandis que Doha ne verrait pas forcément sa candidature bien accueillie.

Investissements importants et retombées économiques

Si accueillir les Jeux Olympiques est souvent un formidable tremplin économique pour les villes, cela peut également se révéler être un véritable gouffre financier. C’est pour cette raison par exemple que les soutiens populaires à la candidature de Boston se sont peu à peu éteints pour laisser place aux voix s’élevant contre une hausse des impôts locaux pour faire face aux coûts de rénovation et de construction des infrastructures devant accueillir les compétitions.

 

Paris de son côté semble avoir bien préparé en amont sa candidature. S’appuyant notamment sur des infrastructures déjà existantes, la ville aurait budgété près de 6 milliards d’euros pour être hôte de cet évènement sportif mondial. Cet investissement colossal sera bien entendu à relativiser grâce aux retombées économiques que peut engendrer un tel évènement. Si rien n’est joué, organiser les Jeux Olympiques à Paris en 2024 permettrait de faire un parallèle historique. En effet, la capitale française a accueilli les Jeux pour la dernière fois en 1924.