Total annonce la suppression de 178 postes sur l’un de ses sites

16.04.15

Cependant, Total souhaite rassurer ses employés et les observateurs. Aucune fermeture de site n’est prévue, la notion de reconversion est avancée et préférée par le groupe pétrolier. Les 178 emplois aujourd’hui supprimés sont des départs volontaires : retraite, mutation ou mobilité. Pas de licenciement donc mais un plan de restructuration basé sur le volontariat des salariés.

Des plans de modernisation mais pas de fermeture de site

Par ailleurs, Total a annoncé la modernisation de plusieurs sites, notamment celui de Donges, en Loire-Atlantique, avec un plan d’investissement à hauteur de 400 millions d’euros. Cette modernisation participe à une volonté de restructuration des activités raffinage du groupe. En effet, cette branche est touchée depuis plusieurs années par une crise profonde de laquelle Total semble ne pas réussir à s’extirper totalement.

 

En parallèle, Total prévoit également la mise en place d’une plateforme de logistique « pour le négoce de produits raffinés » ainsi que la construction d’une centrale de panneaux photovoltaïques, appelée ferme solaire, afin de permettre au site de fonctionner en autonomie énergétique à hauteur de la moitié de ses besoins.