Veolia annonce un contrat de 226 millions d’euros en Amérique Latine

29.06.15

Même si Veolia n’avance aucun objectif chiffré, le continent sud-américain représente des perspectives prometteuses pour le groupe français. 

Un marché en très forte croissance

Ce lundi, Veolia Environnement a annoncé le renouvellement pour 10 ans  d’un contrat de gestion des services d’eau à Monteria, ville colombienne. Antoine Frérot, PDG de la multinationale, détaille : « Cela fait quinze ans que nous servons de l’eau dans cette ville quand, à l’époque, un peu plus de 50% des habitants avaient accès à l’eau potable six heures par jour seulement. Aujourd’hui, le réseau d’eau potable couvre 100% de la population 24 heures sur 24. Celui de l’assainissement couvre 82% de la population et notre objectif est d’atteindre les 100% d’ici à deux ans ».

 

Les activités du groupe dans ce continent ne représentent encore que moins de 5% de son chiffre d’affaires total. Pourtant, en marge du voyage officiel de Manuel Valls sur place, le patron de Veolia a déclaré : « L’Amérique latine est une zone du monde en très forte croissance, nos activités y augmentent au rythme de 15% par an en moyenne depuis 2008. Nous serons très vite au milliard d’euros ». 

Perspectives de développement 

Lors de ce voyage, Antoine Frérot s’est également félicité de l’accord entre Veolia et EPM, le groupe de services publics colombien, ayant pour objectif de promouvoir l’efficacité énergétique en Amérique Latine. Présent en Colombie, au Salvador, au Guatemala, au Mexique, au Panama et au Chili, le groupe EPM a atteint en 2014 un chiffre d’affaires de 4 milliards d’euros.

 

Selon le PDG de Veolia Environnement, « si cette grande entreprise colombienne a souhaité s’associer avec Veolia, c’est qu’elle a identifié des gisements d’efficacité énergétique importants ». Le groupe français n’a pas annoncé d’objectifs chiffrés quant au développement de son activité sur le continent mais reste conscient du potentiel prometteur de cette zone.