Vers une uberisation du secteur du déménagement ?

18.03.19
Des déménageurs transportent des cartons

La Chambre Syndicale du Déménagement a interpellé certaines sociétés sur la forme de concurrence jugée déloyale pratiquée sur leur site Internet : de plus en plus de particuliers proposent leurs services de déménagement via ces sites. Au-delà de cette concurrence qui pourrait menacer économiquement le secteur du déménagement, ce sont aussi des pratiques problématiques qui sont dénoncées. Le métier de déménageur ne s’improvise pas, cette profession se soumet à une réglementation stricte qui la protège.

Le secteur du déménagement : une majorité de petites entreprises économiquement fragiles

En France, ce sont chaque année 3 millions de Français qui déménagent. Parmi eux, seuls 30 % font appel à une entreprise professionnelle : les prix jugés élevés constituent le frein principal.

 Les deux tiers des français qui déménagent ne font pas appel à une entreprise spécialisée

Les entreprises exerçant dans les « services de déménagement » reçoivent de l’INSEE le code NAF 49.42Z

Début 2019, le secteur du déménagement représente 3 660 entreprises en France (sièges + établissements secondaires) pour plus de 11 000 salariés. Mais seules une trentaine de sociétés ont déclaré dans leur dernier bilan un effectif supérieur à 50 salariés. 

C’est un secteur qui se porte globalement bien, avec une progression observée du chiffre d’affaires pour 2017. Pour autant, les petites sociétés, représentant 90 % du secteur, restent économiquement fragiles. Près de 1 200 sociétés sont jugées comme présentant un risque élevé, auxquelles s’ajoutent 860 avec un risque moyen, selon le score de solvabilité Manageo.

Quels acteurs et quels services ?

Si une forte majorité d’entreprises sont non franchisées et comptent moins de 20 salariés, quelques acteurs incontournables s’imposent dans le secteur, tels que Sarl DEMEX, l’Officiel du déménagement ou DEMESTAR déménagement.

Les activités proposées par ces entreprises concernent :

  • Le déménagement de logements de particuliers
  • Le déménagement de locaux professionnels, ce qui inclut également l’administratif, l’industriel ou encore les musées
  • Les services de garde-meubles et de stockage
  • Le déménagement national et international
  • La location de petit matériel
  • L’emballage et/ou le déballage et bien d’autres services de déménagement

Un secteur réglementé

Le secteur du déménagement est soumis à la réglementation stricte du transport routier de marchandises et les entreprises doivent être inscrites au registre des transporteurs et des loueurs.

Elles sont également obligées d’indiquer en toute transparence les tarifs de chaque prestation proposée.

Il existe également des certifications reconnues pour les entreprises de service de déménagement, dont :

  • L’ISO 9001 : concerne les conditions de management à mettre en place pour assurer une amélioration continue des performances et satisfaire les clients.
  •  L’ISO 14000 : concerne la maitrise de l’impact environnemental de l’entreprise, dont les produits utilisés, les émissions de gaz polluants occasionnées par l’activité, etc.

Au-delà de leur offre de service, ce sont donc de véritables professionnels, tenus de respecter certaines pratiques et encouragés à faire preuve de responsabilité quant à leur impact environnemental ou sociétal. 

Quelles sont les conséquences de l’ubérisation de ce secteur ?

Internet présente des avantages pour les particuliers comme pour les entreprises spécialisées dans le déménagement : comparatif des prix et services, mise en avant des entreprises... Il s’agit là d’une évolution saine et qui profite à tous.

Mais cela ne va pas sans inconvénient. Depuis l’arrivée de nouveaux acteurs comme, Desbrasenplus.com, Jemoove.fr ou Mydemenageur.com, on observe une certaine ubérisation du métier : naissance de plateformes de mises en relation, autoentrepreneurs et particuliers qui s’improvisent déménageurs le temps d’un week-end...

Cette nouvelle concurrence, pas toujours légale, fait peser une menace économique sur le secteur et pose de nombreux problèmes :

  •  Une baisse des prix disproportionnée ;
  •  Un manque de qualité : ces nouveaux arrivants exercent souvent sans cadre juridique clair et parfois même sans aucune formation ;
  • L’absence d’assurance et de garantie : un déménageur professionnel est assuré et propose des garanties en cas de problèmes. Lorsque l’on passe par un particulier ou une entreprise non réglementée, il est compliqué, voire impossible, de faire valoir ses droits si nécessaire (perte, détérioration, délais non tenus...).

On observe également, dans certains cas, du travail non déclaré, l’absence d’inscription au registre TRM, voire l’usurpation de n° de SIREN de véritables entreprises. A ce sujet, il est très facile de faire une recherche par SIREN sur notre site pour vérifier la cohérence des informations.

Plusieurs entreprises du Net, comme Leboncoin.fr, ont déjà pris des mesures pour enrayer ce phénomène, contraire à leurs valeurs et au but initial de leur plateforme. Mais toutes ne se montrent pas aussi vigilantes ou responsables et permettent ainsi, parfois à leur insu, le développement de pratiques qui nuisent tout autant aux entreprises du secteur du déménagement qu’aux particuliers qui utilisent ces services dans un cadre légal flou, avec tous les risques que cela implique. 

Évolution probable de ce secteur dans le futur

Ce secteur se porte encore bien actuellement, et son avenir ne semble pas compromis. Cependant, pour préserver cette profession, il est essentiel de :

  • Sensibiliser les consommateurs aux bonnes pratiques à adopter
  • Veiller à la responsabilisation des sites Internet et plateformes facilitant les pratiques de concurrence déloyales
  • Lutter contre le travail dissimulé et les pratiques de concurrence déloyales.

Le secteur du déménagement fait face à une nouvelle concurrence déloyale. Si l’impact économique reste pour le moment modéré, cette concurrence jette le discrédit sur une profession strictement réglementée et facilite une nouvelle forme de travail dissimulé. Les consommateurs, attirés par les prix bas et la facilité de ces méthodes, prennent des risques inconsidérés. Il est ainsi essentiel de préserver cette profession, pour le bien de tous.

Les 3 points-clés à retenir :

  • Les nouvelles plateformes de vente entre particuliers représentent un terrain propice au travail dissimulé.
  • Le secteur du déménagement fait face à une nouvelle forme de concurrence déloyale provenant de ces plateformes.
  • Il est essentiel que ces plateformes prennent leurs responsabilités, à l’instar de Leboncoin.fr, pour enrayer ces pratiques et ainsi préserver la profession de déménageur et protéger les consommateurs.