Les atouts économiques de : Lyon (69)

Liste des secteurs d'activités disponibles pour les entreprises implantées à Lyon

Les données clés des entreprises implantées à Lyon

Nombre total d'entreprises
101 673
entreprises
Âge moyen
13 an(s)
 
Répartition par taille d'entreprises
Indice de dynamisme
0%
-10
10

Ville à la dimension européenne, Lyon représente l’un des espaces économiques les plus dynamiques du pays. Née d’une tradition industrielle, l’activité locale se déploie désormais dans de multiples secteurs, allant de la banque aux nouvelles technologies en passant par la filière santé et la chimie.

Un territoire attractif

Capitale des Gaules au temps de l’Empire Romain, Lyon a toujours été un espace privilégié pour les activités économiques. La soierie et la banque à la Renaissance, puis les industries textiles et chimique dans une époque beaucoup plus moderne, ont contribué à façonner le profil d’une ville prospère.
Aujourd’hui, la ville de la région Auvergne-Rhône-Alpes s’impose non seulement comme l’un des principaux espaces économiques de France mais aussi comme un territoire attractif à l’échelle européenne. La mégalopole lyonnaise déploie des compétences dans de multiples domaines mais plus particulièrement dans les secteurs de la banque et de la finance, des assurances, du commerce et de la technologie.

3ème ville de France par sa population (500 000 habitants), la ville apparaît régulièrement dans des palmarès du monde entier qui soulignent son attractivité pour les cadres mais aussi pour les investissements étrangers.
En effet, les infrastructures lyonnaises (parmi lesquelles l’aéroport Lyon-Saint Exupéry ou la gare de Lyon Part Dieu) la relient très rapidement aux grandes capitales européennes. De plus, malgré l’envergure que prennent des centres urbains tels que Lyon-Part-Dieu ou Lyon-Confluence, l’immobilier d’entreprise reste particulièrement compétitif. Ainsi, dans le parc tertiaire, les coûts sont 30% moins élevés qu’à Paris.

Des secteurs de pointe

Les secteurs de la recherche et de la technologie sont des axes caractéristiques de l’économie lyonnaise. La ville abrite ainsi de nombreux laboratoires et entreprises évoluant dans les domaines des sciences de la vie et des écotechnologies, notamment regroupés dans les 2 pôles de compétitivité mondiaux Axelera et Lyon Biopôle.
Ce positionnement dans des filières d’excellence est très certainement à mettre en lien avec la qualité des secteurs de l’enseignement supérieur et de la recherche à Lyon, 2ème ville étudiante de France.
La ville de Rhône-Alpes est un acteur incontournable de la filière pharmacie / santé. Dans son paysage économique, on retrouve ainsi les leaders mondiaux Sanofi Pasteur, Merial, Boiron, Bayer ou encore BioMerieux.
D’autre part, la ville a une longue tradition dans l’industrie chimique qui date du 19ème siècle. Les premières entreprises de ce secteur travaillaient principalement dans la teinture (de la soie notamment), mais aujourd’hui le « couloir de la chimie » abrite aussi bien la raffinerie Total à Feyzin que les sites de Air Liquide, Arkema ou encore Rhodia. Enfin, parmi les entreprises de pointe présentes à Lyon, on retrouve également les secteurs de l’informatique (IBM, Hewlett-Packard) et celui des jeux vidéo.

Un riche patrimoine

Dans la ville, le secteur secondaire est représenté par plusieurs activités traditionnelles. Tout d’abord, Lyon reste une ville fortement ancrée dans l’industrie textile, sa région fait d’ailleurs partie du grand pôle de compétitivité Techtera.
L’industrie mécanique rassemble localement des usines spécialisées parmi lesquelles on retrouve de grands groupes tels que Renault Trucks, Bosch ou encore Seb.
L’ingénierie nucléaire (Areva), très implantée dans la Vallée du Rhône, est aussi l’un des piliers de l’économie industrielle de Lyon.

Partie intégrante de l’identité lyonnaise, ce savoir-faire industriel participe au rayonnement d’une ville qui détient également d’autres atouts. La riche histoire de cette cité, son patrimoine architectural mais aussi ses lieux typiques et ses spécialités gastronomiques (rosette de Lyon, quenelles …) contribuent d’ailleurs à attirer de nombreux touristes. Avec plus de 5 millions de visiteurs par an, la localité est la deuxième destination touristique de France derrière Paris.
La particularité du secteur touristique local est qu’il est porté en majorité par une clientèle d’affaires.

Mais les conférences et les séminaires ne sont pas les seuls points forts de cette ville qui cumule les sites d’exception à l’image du Parc de la Tête d’Or, de la Croix-Rousse, du Théâtre Antique ou de la Place Bellecour, sans oublier ses nombreux restaurants étoilés au Guide Michelin.

Ça pourrait vous intéresser

Des analyses

Ces analyses pourraient retenir votre attention