Les atouts économiques de : Chalon sur saone (71)

Liste des secteurs d'activités disponibles pour les entreprises implantées à Chalon sur saone

Les données clés des entreprises implantées à Chalon sur saone

Nombre total d'entreprises
5 634
entreprises
Âge moyen
16 an(s)
 
Répartition par taille d'entreprises
Indice de dynamisme
0%
-10
10

Chalon-sur-Saône, capitale attractive de Saône-et-Loire

Chalon-sur-Saône est le premier pôle commercial régional entre Dijon et Lyon. 45 % des entreprises de l’agglomération sont directement liées au commerce. La commune est aussi le deuxième pôle industriel de la région ; le secteur y crée 6600 emplois.

La ville est portée par d’anciennes entreprises comme la Société Coopérative Agricole et Viticole Bourgogne du Sud et le Comptoir Général Fers et Quincaillerie. Placée sur des axes géographiques propices au commerce, la ville est tout de même concurrencée par son attractive voisine Lyon. Pour briller dans la région, Chalon-sur-Saône met alors en place des stratégies et des outils de développement d’implantation d’entreprises.

Entre octobre 2018 et décembre 2018, l'indice de dynamisme de Chalon sur saone est de 0,35%. L'indice de dynamisme est un indicateur de performances des entreprises. S'il est positif, cela signifie qu'il y'a eu plus d'entreprises créées que d'entreprises défaillantes au cours de la période. A l'inverse, s'il est négatif, cela signifie que les défaillances ont été plus nombreuses. Au cours de cette période, on compte 4 entreprises en défaillances à Chalon sur saone pour 24 sociétés créées.

La stratégie du chalonnais pour attirer les entreprises

La plus grande ville de Saône-et-Loire détient une zone de chalandise d’environ 250 000 habitants et 140 000 éventuels consommateurs. La ville ne s’assied pas sur ses lauriers : pour rendre le chalonnais encore plus attractif qu’il ne l’est, elle érige des stratégies et des outils économiques favorisant l’installation et le développement des entreprises.

La ville de Chalon-sur-Saône accompagne la requalification et le développement de Saôneor, un parc d’activité économique régional qui a pour ambition d’être un jour le plus grand parc industriel entre Paris et Lyon. La Zone d’Intérêt Régional accueille ainsi plus de 300 sociétés au sein d’un site de 500 ha. Ces entreprises bénéficient d’infrastructures industrielles comme des bureaux, des laboratoires équipés, la fibre optique, une station de traitement des eaux industrielles, un restaurant d’entreprises, une cellule d’accompagnement mais aussi un accueil de la petite enfance.

L'Agence pour le Développement Economique de la Région de Chalon-sur-Saône - ADERC -apporte également une expertise professionnelle aux entreprises du territoire. L’agence a pour objectif d’aider à mettre en place des projets d'implantation et de développement sur le territoire. L’entité est compétente dans de nombreux domaines : droit public, droit des associations, droit immobilier et droit fiscal ; ingénierie financière ; recherche de financements et d’investisseurs ; accompagnement des recrutements et des formations…

La SEM Val de Bourgogne est spécialisé dans la maîtrise d'ouvrage. Elle accompagne les entreprises dans l'étude et la réalisation de projets de développement territorial : aménagements, construction de locaux… La SEM Val de Bourgogne investit beaucoup sur le Parc d’Activités Val de Bourgogne - également connu sous le nom d’Acti Sud - les quais de Saône ou bien encore la ZAE de la Sucrerie.

La communauté d'agglomération du Grand Chalon qui rassemble près de 40 communes permet à la ville de mutualiser les fonctions pour l’informatique, les services de la petite enfance, l'eau et l'assainissement…

La capitale de l’image accueille également Nicéphore Cité, un pôle de compétences image-son. L’espace de réflexion et de création soutient et incube des entreprises. Avec ses salles de diffusion et son matériel technologique avancé, Nicéphore Cité est également un espace en capacité d’accueillir de grands évènements. Au niveau culturel, la ville mise aussi sur la cosmétique, la vigne et sur son grand festival des arts de la rue.

Chalon-sur-Saône dans l’ombre de Lyon ?

Chalon dispose d'atouts géographiques et logistiques - comme la desserte par le TGV et sa proximité avec l’autoroute A6 - qui aide à faire venir l’emploi. Être séparé de Lyon par seulement 128 km d’autoroute présente des avantages mais aussi des inconvénients. Ces derniers sont notamment liés à la concurrence économique exercée par la troisième plus grande ville de France.

La capitale de la région Auvergne-Rhône-Alpes attire plus l’emploi que ne le fait Chalon-sur-Saône. Selon le comparateur de territoires de l’INSEE, le taux de pauvreté était en 2014 plus élevé à Chalon (21,7%) qu’à Lyon (14,5%). Le taux de chômage semble lié directement à la tendance avec un taux chalonnais situé à 20,01% en 2014 contre 13,7% pour Lyon. Le taux d’activité des 15 à 64 ans, soit le pourcentage de personnes actives sur les territoires dans cette tranche d’âge, est cependant assez similaire : 73,2 % d’actifs pour Lyon contre 73,4 pour sa petite voisine

En termes de secteurs d’activités, Chalon-sur-Saône est proportionnellement à sa taille plus industrielle que sa voisine Lyon. Selon l’INSEE, la part industrielle de Chalon est de 4,7%, celle de Lyon de 3,4%. La part dans le commerce, les transports et les services divers est supérieure chez Lyon - 77,1% contre 72,1 pour Chalon.

Focus sur les deux plus grandes entreprises de Chalon-sur-Saône

Chalon-sur-Saône accueille notamment la Société Coopérative Agricole et Viticole Bourgogne du Sud au chiffre d’affaires de 192 517 524 euros. La Coopérative Agricole et Viticole Bourgogne du Sud, implantée depuis 1969 sur le territoire, fut la première coopérative céréalière constituée en France. Elle s’occupe aujourd’hui des grandes cultures, de l’élevage, de la viticulture, des productions légumières et des semences. Elle emploie plus de 240 personnes. La société s’ancre dans la région grâce à de nombreuses implantations avec un réseau de proximité centré sur le Val de Saône et la Côte Viticole Bourguignonne. Elle est la 7ème plus grosse entreprise du département de Saône-et-Loire, suivie directement par le chalonnais Comptoir Général Fers et Quincaillerie qui a un chiffre d’affaires de 135 919 866 euros. Le cœur de métier de cette dernière entité chalonnaise est le commerce de gros de fournitures pour plomberie, sanitaire, chauffage, carrelage et électricité. Elle vend donc des carreaux métalliques pour sols, des vannes sanitaires métalliques, de la robinetterie sanitaire métallique, etc. Le comptoir chalonnais fut créé en 1956 et a aujourd’hui un effectif de 455 personnes.


Chalon sur saone, d'une superficie de 1 522 km², est une ville implantée dans le département Saône-et-Loire. On y trouve 46 000 habitants.

6 766 entreprises y sont implantées, dont 5 634 sièges et 1 132 établissements.

Ces sociétés sont majoritairement de type Société civile immobilière et ont un effectif moyen de 6 employés.

Les entreprises de cette ville ont un âge moyen de 16 an(s). C'est dans le secteur "Minerais, minéraux, sidérurgie" que l'on observe l'âge moyen des entreprises le plus élevé (31 an(s)). A l'inverse avec 6 an(s) de moyenne d'âge, c'est dans le secteur "Environnement, récupération, tri, recyclage, traitement des déchets, matériaux, de l'eau" que l'on retrouve les entreprises les plus jeunes.

Les secteurs que nous identifions comme étant porteurs car ce sont ceux qui ont eu le plus d'entreprises créées sur les trois derniers mois sont : ""Commerce de détail, grande distribution","Immobilier","Gestion, administration des entreprises","Hôtellerie, restauration, tourisme","Services aux particuliers, collectivités, entreprises"".

En parallèle, les secteurs de la ville les plus touchés par les défaillances au cours du dernier trimestre sont : "","Construction, bâtiment, travaux publics","Mécanique, métallurgie","Commerce de détail, grande distribution"".

Du côté des dirigeants, 30.0% des entreprises de Chalon sur saone sont gérées par des femmes. C'est dans le secteur "Immobilier" que l'on compte actuellement le plus grand nombre de chefs d'entreprises féminines dans la ville.

* Ces chiffres sont basés sur le nombre d'entreprises dont nous connaissons le dirigeant.

Ça pourrait vous intéresser

Des analyses

Ces analyses pourraient retenir votre attention