Les atouts économiques de : Strasbourg (67)

Liste des secteurs d'activités disponibles pour les entreprises implantées à Strasbourg

Les données clés des entreprises implantées à Strasbourg

Nombre total d'entreprises
43 383
entreprises
Âge moyen
14 an(s)
 
Répartition par taille d'entreprises
Indice de dynamisme
0%
-10
10

5e Métropole française, Strasbourg peine à transformer ses atouts en pleine réussite

Capitale emblématique de l'Alsace et désormais de la nouvelle grande région Grand-Est, Strasbourg présente une histoire de plus de 2000 ans de vie économique. Sa situation géographique la place au carrefour de l'Europe du Nord et du Sud, et les infrastructures de transport irriguent son économie. 8 aéroports à moins de 2 heures, un hub ferroviaire européen, un pôle fluvial, l'accès au haut débit et un bassin économique qui peut toucher jusqu'à 35 millions de personnes : mais alors, pourquoi Strasbourg ne rayonne-t-elle pas davantage ?

A seulement 1h50 de Paris : quand l'emplacement ne suffit pas

En décembre 2015, dans un classement des métropoles de demain réalisé par le cabinet PwC, Strasbourg ne pointait qu'à la 5e place derrière Paris, Lyon, Bordeaux et Toulouse. La faute à un manque de dessertes aériennes sur l'aéroport de Entzheim, qui souffre d'une forte concurrence du TGV pour les liaisons intérieures, et de l'Euroairport de Mulhouse qui compte six fois plus de passagers. Il faut parier que le développement de la ligne TGV Paris-Strasbourg en 1h50 viendra suffisamment améliorer la desserte ferroviaire pour décider les grandes entreprises à s'installer sur le territoire.

Le manque de sièges sociaux au cœur du problème

Malgré un potentiel étudiant important et des universités de première catégorie, l'emploi des cadres est en berne à Strasbourg : les sièges sociaux ne se délocalisent pas malgré la qualité de vie bien meilleure qu'à Paris et un temps de transport réduit.
C'est un cercle vicieux qui s'installe alors, les entreprises peinant à recruter des cadres et des dirigeants sur place, ceux-ci redoutant de s'installer sur un territoire manquant de débouchés à l'avenir.

Une locomotive économique pour Strasbourg

Il semblerait que la stratégie économique adoptée par la métropole Strasbourgeoise n'ait en outre pas porté ses fruits. Contrairement à ses homologues, Strasbourg n'a pas misé son développement sur un pôle de compétitivité en particulier et a joué la carte géographique de « l'Eurométropole ». La présence des institutions européennes ne génère cependant pas suffisamment de retombées économiques.

Capitale de Noël, Strasbourg attire plus de 2 millions de visiteurs chaque année pour son marché de Noël, désormais aussi emblématique que le Carnaval de Venise : ce sont 250 millions d'Euros qui profitent au tissu économique local, malgré les tensions liées à la sécurité dans le secteur du tourisme. Mais cette activité n'est pas le cœur de la Métropole : trop équilibrée, l'économie Strasbourgeoise semble manquer d'une locomotive.

A la recherche d'une nouvelle dynamique

Strasbourg doit réorienter son activité économique – c'est l'objet de sa feuille de route « Strasbourg Eco 2030 ». Profitant d'une présence industrielle encore très forte stimulée par l'Outre-Rhin, le tissu économique ne s'est pas encore pleinement tourné vers d'autres activités tertiaires lui permettant de dynamiser l'emploi local.
Depuis le début de la crise économique, l'affaiblissement des investissements européens dans l'industrie française a pénalisé la métropole qui a perdu de nombreux emplois. Strasbourg doit donc choisir sur quel atout miser parmi ses nombreuses qualités : il ne lui suffira pas d'être « Europtimist ».

Ça pourrait vous intéresser

Des analyses

Ces analyses pourraient retenir votre attention