Les atouts économiques de : Lille (59)

Liste des secteurs d'activités disponibles pour les entreprises implantées à Lille

Les données clés des entreprises implantées à Lille

Nombre total d'entreprises
41 570
entreprises
Âge moyen
13 an(s)
 
Répartition par taille d'entreprises
Indice de dynamisme
0%
-10
10

Malgré la difficile désindustrialisation qui a touché l’économie lilloise, la grande ville nordiste a su réorienter ses activités vers le secteur tertiaire et ainsi s’adapter aux nouveaux besoins du marché.

Un passé industriel

4ème ville de France, Lille est une commune de la région Hauts-de-France. L’Isle, comme elle est appelée en flamand français, présente une histoire mouvementée. En effet, cette ancienne ville de garnison a successivement appartenu au comté de Flandre, à l’Etat Bourguignon, à l’Empire Germanique, aux Pays-Bas espagnols avant de finalement redevenir définitivement française après la guerre de succession d’Espagne.

D’un point de vue économique, la ville s’inscrit dans une tradition manufacturière depuis le XVIème siècle. Portée par de puissantes industries mécaniques (automobile, ferroviaire) et textiles (filature du lin et transformation du coton), l’ancienne cité marchande a pleinement participé à la grande révolution industrielle française. Son activité agro-alimentaire, symbolisée par les célèbres moulins et les brasseries de Lille, a également construit l’identité de la ville. La désindustrialisation, amorcée dans les années 60, a eu de lourdes conséquences sur l’économie lilloise, qui affiche encore aujourd’hui un taux de chômage élevé.
Mais depuis 25 ans, la ville a su faire évoluer ses pôles d’activité, notamment en les orientant vers le secteur tertiaire. L’économie locale est désormais dynamique dans des domaines tels que la finance, la banque et l’assurance. Capitale administrative de sa région, elle concentre aussi de nombreuses administrations et services publics.

Une économie tertiarisée

Le déclin industriel a complètement chamboulé l’économie locale. Désormais, la métropole lilloise concentre principalement ses compétences vers les activités du tertiaire même s’il existe encore quelques activités du secondaire dans la ville (eau, gaz, électricité, édition, imprimerie, reproduction et agroalimentaire). Les deux plus importants pourvoyeurs d’emplois lillois sont les domaines de l’administration et de la santé / action sociale. L’enseignement, le conseil et l’assistance aux entreprises se placent à la suite de ce peloton de tête.

On retrouve également à Lille des activités de transports (avec notamment un port fluvial, l’aéroport de Lille-Lesquin, des lignes de TGV…), financières, informatiques, d’ingénierie et d’architecture dynamiques. De nombreux sièges sociaux et bureaux prennent place à Euralille, 3ème quartier d’affaires français après la Défense en région parisienne et la Part-Dieu à Lyon. Dans la capitale nordiste, le commerce se déploie aussi bien dans les petites boutiques du vieux Lille que dans les grandes enseignes de distribution que l’on retrouve dans le centre comme par exemple le Printemps ou les Galeries Lafayette.

Il est intéressant de souligner qu’avec le MIN (Marché d’Intérêt National), la ville accueille le deuxième plus grand marché de commerce de gros après Rungis.
La commune compte également un pôle de haute technologie et abrite d’ailleurs de nombreux organismes de recherche (CNRS, INSERM, INRA …).

Patrimoine et richesses culturelles

Loin de l’image de ville sinistrée qu’on lui a parfois accolée, Lille s’impose désormais comme l’une des grandes métropoles européennes les plus dynamiques pour sa vie culturelle. Son Palais des Beaux-Arts est d’ailleurs le deuxième musée de France (après le Louvre).
Depuis les travaux de mise en valeur de la vieille ville et des abords de la Citadelle, le tourisme lillois a trouvé un nouveau souffle. Ce sont ainsi 1 million de visiteurs qui transitent chaque année dans la capitale des Flandres.
Les gares de Lille Flandres et Lille Europe voient de leur côté un flux annuel de 22 millions de voyageurs. Dans la cité du Nord de la France, 55% des touristes sont étrangers (majoritairement britanniques).
La ville regorge de lieux à visiter comme la Vieille Bourse, le Beffroi de Lille, la Cathédrale Notre-Dame-de-la-Treille ou encore la célèbre Grand-Place. Mais de nombreux touristes à Lille viennent également apprécier les matches du LOSC ou encore déguster les spécialités lilloises comme la fricadelle ou la carbonnade flamande.

Bien évidemment, la Braderie de Lille et ses incontournables moules / frites font partie intégrante de l’identité de la ville. Celle-ci abrite également un segment tourisme d’affaires. Lille accueille en effet de nombreux salons professionnels et son centre des Congrès Lille Grand Palais  organise 300 événements par an.

Ça pourrait vous intéresser

Des analyses

Ces analyses pourraient retenir votre attention