Les atouts économiques de : Beauvais (60)

Liste des secteurs d'activités disponibles pour les entreprises implantées à Beauvais

Les données clés des entreprises implantées à Beauvais

Nombre total d'entreprises
6 725
entreprises
Âge moyen
16 an(s)
 
Répartition par taille d'entreprises
Indice de dynamisme
0%
-10
10
Beauvais et ses 56 000 habitants figurent parmi les centres secondaires à l’intérieur d’une vaste région urbaine parisienne. Pour accroître son attractivité et poursuivre son développement, elle peut notamment compter sur le 10ème aéroport français, des industries porteuses et des progrès en termes de développement durable.

L’aéroport de Beauvais - Paris : sa place dans le territoire

L’aéroport de Paris-Beauvais favorise incontestablement la desserte du Beauvaisis, profitant autant aux touristes qu’aux professionnels souhaitant se déplacer à moindre coût.

Un succès commercial et de grandes retombées économiques

Un aéroport à quelques minutes de Beauvais

Si d’aucuns visiteurs de la capitale fustigent la distance qui sépare cette infrastructure du centre de Paris, l’aéroport de Paris-Beauvais ne se situe qu’à une dizaine de minutes en voiture de la préfecture de l’Oise. Un avantage considérable pour les beauvaisiens qui travaillent sur le site de l’aéroport mais également pour les professionnels qui séjournent à Beauvais et plus largement dans l’Oise. Certes, son importance est loin d’être comparable aux installations de Paris Aéroport, cela étant l’augmentation de sa fréquentation depuis la fin du 20ème siècle est à souligner. Il est loin de temps où seulement 200 000 passagers se pressaient à Tillé au début des années 90. En effet, ce sont près de 3,8 millions de personnes qui ont transité à l'aéroport de Paris Tillé en 2018. Ce dernier nom est le plus souvent occulté au profit de la dénomination commerciale Paris Beauvais.

Une installation aéroportuaire vertueuse pour l’économie régionale et locale

Selon une synthèse rédigée par le Bipe (Bureau d’Informations et de Prévisions économiques) en 2012, la croissance du trafic demeure “un grand succès économique pour le territoire picard”.

On y apprend que 65,7 millions d’euros résultant de l’offre aérienne sont injectés chaque année dans l’économie régionale. De plus, le système aéroportuaire représente 1,5% de la valeur ajoutée du département. Dans un nouveau rapport publié en 2014, le Bipe révèle qu’un tiers de l’impact économique de l’aéroport profite au territoire Beauvais-Oise-Picardie. Parmi ses employés, près d’un sur deux réside dans le Beauvaisis.

L’incontournable Ryanair

Le troisième aéroport parisien et 10ème aéroport de l’Hexagone n’aurait sans doute pas connu le même essor sans le processus de déréglementation initié en 1987 et achevé une décennie plus tard. Il n’aurait probablement pas eu non plus la même destinée sans l’installation de Ryanair, célèbre compagnie low-cost irlandaise. En 1997, première année où elle a opéré, elle aurait transporté 128 000 passagers sur sa seule ligne Paris Beauvais Dublin. En 2019, elle ne représente pas moins de 80% du trafic de l'aéroport. Cette histoire d’amour pourrait bien se poursuivre sur quelques décennies, à en croire les velléités de la compagnie aérienne. Celle-ci a obtenu la création d’une base au sein même de l'infrastructure aéroportuaire.

Des activités industrielles diversifiées

A l’image de l’essentiel des territoires français, le Beauvaisis est dominé par le secteur tertiaire. Cela étant, diverses industries font bien plus que de la résistance.

Un territoire marqué par la métallurgie et la mécanique

La zone d’emploi de Beauvais qui regroupe 295 communes totalise 85 000 emplois dont 77% se concentrent dans les communes urbaines. Les entreprises de taille intermédiaire sont surreprésentées par rapport à la moyenne régionale. En outre, si le secteur tertiaire y occupe une place importante, on note la forte proportion d’emplois industriels dans l’Oise (21,5% des emplois contre seulement 15,1% pour la moyenne nationale).

Quid des secteurs les plus prégnants ? Il s’agit en particulier de l’industrie métallurgique et mécanique, à l’origine à lui seul de 10 000 emplois dans le département. C’est ensuite celui la chimie avec des professionnels spécialisés dans la production d’éponges cellulosiques ou végétale, de produits cosmétiques ou encore d’articles de brosseries.

N’oublions pas de mettre en exergue les sociétés dudomaine de la logistique, qui tirent parti de la situation avantageuse du Beauvaisis, au centre de l’axe européen.

Des contributeurs du dynamisme économique

Notons l’importance du secteur des technologies de l'agro-alimentaire et agro-business, aussi bien représenté par des grands groupes tels que Nestlé que par des entreprises moins connues du grand public comme Froneri Beauvais SAS.

Il convient de mettre en avant d’autres acteurs importants pour le tissu économique du Beauvaisis à l’image de AGCO S.A.S., spécialisé dans la fabrication de machines agricoles et forestières et deuxième plus grande entreprise en termes de chiffre d’affaires.

D’autres entreprises pérennes contribuent au dynamisme économique, nous pouvons par exemple citer le Groupement International Mecanique Agric œuvrant dans la fabrication d’équipements automobiles et RS Components SAS, qui distribue à d’autres professionnels des composants ainsi que des équipements électroniques et de télécommunication.

Deux parcs d’activité dans les environs de Beauvais

Les professionnels ont l’occasion de prospérer dans deux zones spécifiques de l’agglomération du Beauvaisis. D’une part, certains devraient poser leurs bagages à Novaparc, une zone d’activité qui fait le pari de créer 4 000 emplois d’ici à 2030.
D’autre part, ils sont susceptibles d’entreprendre au parc d’activité Haut-Villé qui s’étend sur 65 hectares et bénéficie d’un environnement paysager de qualité.
Tous deux jouissent d’une fiscalité avantageuse et souple ce qui accentue leur attractivité.

Notons par ailleurs l’existence de l’Eco Parc Beauvais Tillé qui témoigne des préoccupations écologiques que l’on va évoquer dans cette prochaine partie.

Une volonté farouche de soutenir le développement durable

Les pouvoirs publics du Beauvaisis n'occultent pas les problématiques environnementales et peuvent notamment s’appuyer sur le soutien de l’Etat pour façonner un territoire plus vertueux sur le plan écologique.

La prospective en matière écologique

En 2013, l’agglomération a publié un rapport très instructif sur la situation en matière de développement durable. Ses auteurs y ont recensé les différents plans stratégiques élaborés quelques années auparavant. Le Plan de Déplacements Urbains, Beauvaisis 2030 - Prospectives 21, le Plan Climat Energie Territorial, le Contrat Urbain de Cohésion Sociale, l’Agenda 21 Beauvaisien...
Ils ont chacun contribué à dresser un état des lieux des problématiques écologiques et soulever des pistes de réflexion portant entre autres sur l’optimisation des transports et l’économie des ressources.

Le CTE dans le Beauvaisis

Une agriculture et une alimentation durables

Les scénarios et ces rapports se traduisent-ils par des actions concrètes en faveur du développement durable ? Quelques avancées semblent en tout cas l’attester. Nous faisons principalement allusion aux politiques menées à l’échelle nationale et qui devraient profiter à cette collectivité. Le contrat de transition écologique (CTE) signé en janvier 2020 en est la plus récente illustration. Celui-ci mise sur une agriculture et une alimentation plus durables.

Filières courtes et restauration collective

Un CTE qui se matérialise premièrement par la promotion de certains éco-gestes et modes de consommation responsables via l’accompagnement d’un nombre restreint de citoyens ayant pour mission de réduire leur production de déchets. Après expérimentation dans la ville-pilote de Bailleul-sur-Thérain, le dispositif doit se déployer sur l’ensemble de l’agglomération du Beauvaisis. Pour favoriser une restauration collective de meilleure qualité, la communauté d’agglomération va avoir la charge d’animer un groupe de recherche et expérimentation. Il s’agit notamment de promouvoir les filières alimentaires courtes et de proposer de nouvelles opportunités aux agriculteurs.

Ça pourrait vous intéresser

Des analyses

Ces analyses pourraient retenir votre attention