Les atouts économiques de : Calais (62)

Liste des secteurs d'activités disponibles pour les entreprises implantées à Calais

Les données clés des entreprises implantées à Calais

Nombre total d'entreprises
6 057
entreprises
Âge moyen
16 an(s)
 
Répartition par taille d'entreprises
Indice de dynamisme
0%
-10
10

Calais et son aire urbaine de 130 000 habitants tire profit d’infrastructures majeures pour son développement et ne lésine pas sur les moyens quand il s’agit de redorer son image écornée. Déjà dynamisée par le tunnel sous la Manche, l’économie locale va bénéficier d’un port maritime deux fois plus grand. Les événements touristiques d’ampleur contribuent à relancer l’emploi, car cela fait bien longtemps que la fameuse dentelle de Calais ne fait plus vivre la ville.

Un territoire servi par deux infrastructures d’envergure internationale

Situé au carrefour de trois capitales européennes, cette ville peut s’appuyer sur un réseau de transports d’envergure internationale qui ne cesse de se moderniser.

Le 4ème port de marchandises français

Le port de Calais constitue un point de passage privilégié entre le Royaume-Uni et le continent. En 2016, ce sont près de 9,1 millions de passagers qui y ont transité pour rejoindre la France ou le Royaume-Uni. Avec un trafic de fret qui a approché 43 millions de tonnes en 2016, il demeure le quatrième port français de trafic roulier après Marseille, le Havre et Dunkerque.

Pour l’adapter aux nouvelles exigences de trafic, fret et passagers, la Chambre de Commerce et d’Industrie de Calais a imaginé dès 2002 le projet d’extension du port de Calais qui vise à doubler les infrastructures portuaires en janvier 2021. C’est le plus grand chantier portuaire en Europe avec un budget de 863 millions d’euros. 

Le tunnel sous la manche

Le tunnel sous la Manche est l’autre infrastructure de grande envergure qui favorise les échanges avec les entreprises britanniques. L’entrée se situe précisément à Coquelles, à seulement quatre kilomètres au sud-ouest de Calais.  Sa construction a permis l’embauche de milliers de Calaisiens, ce qui a entraîné une baisse significative du chômage dans cette zone d’emploi dans la seconde partie des années 80. Il ne représente pas moins d’un quart du commerce entre le Royaume-Uni et les pays membres de l’Union Européenne.

L’impact direct sur l'activité économique du Calaisis ? Si cette infrastructure irrigue globalement l’économie régionale, elle entretient également un lien étroit avec la cité des Six-Bourgeois. Selon un rapport de Getlink (ex-Eurotunnel) publié en 2018, les sociétés spécialisées dans les services de livraison rapide ont recours presque systématiquement à l’axe Calais–Folkestone via le Tunnel sous la Manche pour leurs échanges entre l’UE et le Royaume-Uni.
Quid de son avenir ? Depuis Mai 2018, une grande opération de rénovation et d’innovation des navettes tourisme a lieu au sien du tunnel afin de les rendre pérennes sur les 25 prochaines années. Le brexit génère évidemment quelques incertitudes, mais au pire, un poste frontière serait bénéfique pour l’économie locale.

La tertiarisation du Calaisis

La zone d'emplois de Calais regroupe au côté de la cité des Six-Bourgeois les communes de Marck, Guînes, Audruicq, Ardres, Coulogne et Oye Plage. Si elle a vu disparaître de nombreuses usines textiles au 20ème siècle, elle peut compter sur l’avancée des services et la préservation de quelques spécificités industrielles.

Le déclin de la dentelle, pilier de l’industrie textile à Calais

Lorsqu’on se penche sur sa trajectoire socio-économique, on observe le déclin de son industrie textile au fil des décennies. La seule commune de Calais comptait en 1910 plus de six cents fabricants et environ 1 000 métiers liés à la dentelle. Les vagues de licenciement qui ont lieu dans les années 1970 ont considérablement diminué le poids de ce secteur et contribué à l’augmentation du chômage. Au début des années 1980, on ne recensait déjà plus que 40 fabricants dans ce même domaine.
C’est de toutes façons un phénomène global en France lié à la mondialisation, avec les mêmes conséquences dans d’autres bassins d’emploi liés à la soie, aux chaussures ou encore à la bonneterie.  Seules l’industrie du luxe, encore puissante en France, permet de faire subsister quelques ateliers produisant du haut de gamme et du sur-mesure grâce à du personnel hautement qualifié.

Les équipements électriques et la chimie

De nos jours, le premier secteur industriel est la fabrication d’équipements électriques dont Schaeffler Chain Drive Systems SAS est l’un des fers de lance.
Si la part de l’industrie de technologie de moyenne supérieure y est légèrement supérieure à la moyenne française, elle repose beaucoup à Calais sur l’industrie chimique;  Graftech Commercial France S.N.C figure d’ailleurs parmi ses entreprises d’importance.

Plus généralement, le secteur secondaire est porté par des sociétés telles que La Maison Balsan (vêtements d’image), Venator France (fournisseur de pigments minéraux) ou encore Nexans (industrie du câble).

L'accélérateur Rev3 pour soutenir les jeunes pousses

L’implantation du groupement Eurotunnel a expliqué en grande partie la hausse historique (+40%) du tertiaire après l’achèvement du tunnel.  En 2018, ce grand champ d’activités représente 8 emplois sur 10 selon l’Insee, une proportion un peu plus élevée par rapport à la moyenne nationale.

Parmi les relais de croissance sur lesquels les collectivités souhaitent miser, on distingue la filière numérique. Avant de faire l’objet d’une liquidation judiciaire, l’accélérateur de start-up Tektos en était l’un de ses protagonistes en hébergeant entre autres le FabLab, transféré par la suite à la pépinière d’entreprises de la zone d’activité Marcel Doret. Il y a aussi l'Accélérateur Rev3 lancé par la CCI de la région.

Un tourisme redynamisé par des investissements notables

Si la plage de Calais est l’une des plus touristiques des Hauts-de-France, la sous-préfecture du Pas-de-Calais ne mise pas seulement sur son front de mer quand il s’agit d’attirer les vacanciers.

Une image écornée par la crise migratoire

La crise migratoire et la malheureusement célèbre “jungle de Calais” n’ont pas été sans conséquences sur l’attractivité de la ville. Les professionnels du tourisme ont constaté à regret un recul du nombre de visiteurs dans l’agglomération, un phénomène qu’ils expliquent par l’image systématiquement négative que les médias ont véhiculée dans leurs colonnes. De 2014 à 2016, le nombre de personnes reçues à l’Office du Tourisme a chuté de plus d’un tiers selon la directrice Solange Leclerc.

A l’issue du démantèlement de la jungle, le tourisme et l’activité ont semble-t-il repris des couleurs, à l’image plus largement des Hauts-de-France qui suscitent de plus en plus l’intérêt des français et des étrangers durant la décennie 2010.

Le tourisme de mémoire

L’un des facteurs explicatifs de cette embellie ? Le tourisme de mémoire constitue assurément un levier d’attractivité touristique.
Un cycle commémoratif d’une durée de 4 ans a permis de mettre en lumière différents sites dignes d’intérêt, de plus la région a accaparé trois quart des retombées économiques des seules commémorations autour de la “Grande Guerre” de 14 - 18.
Le Calaisis en particulier peut compter sur le musée Mémoire 1939 - 1945 pour attirer un grand nombre de visiteurs.

Les divertissements grands publics

S’ajoute à cela le projet monumental de Dragon Géant qui a nécessité un investissement de 27 millions d’euros et favorisé la création de 70 emplois. Après le spectacle inaugural, le public a eu l’occasion d’embarquer à bord de cette impressionnante structure qui s’est muée en une sorte de belvédère mobile en décembre 2019. Conçu par la Compagnie La Machine, Le Dragon de Calais s’inscrit dans un grand projet de redynamisation de la ville et doit rester une dizaine d’années dans la commune.

Une autre attraction touristique grand public doit quant à elle générer la création de 1 000 emplois. Il s'agit du parc d’attractions Heroic Land, aménagé sur une superficie de 40 hectares à Virval.

Ça pourrait vous intéresser

Des analyses

Ces analyses pourraient retenir votre attention