Les atouts économiques de : Creteil (94)

Liste des secteurs d'activités disponibles pour les entreprises implantées à Creteil

Exportez votre liste d'entreprises

En savoir plus

Les données clés des entreprises implantées à Creteil

Nombre total d'entreprises
12 160
entreprises
Âge moyen
11 an(s)
 
Répartition par taille d'entreprises
Indice de dynamisme
0%
-10
10

Dans son département, Créteil est loin d’être la ville qui offre le cadre de vie le plus enchanteur.

Cela étant, elle possède une forte communauté étudiante et présente un tissu économique composé de plusieurs grands établissements publics ainsi que des entreprises importantes. L’agglomération jouit d’une vitalité économique certaine et poursuit sa mutation à la faveur du Grand Paris Express. Plusieurs publications louent son attractivité à l’échelle de la région Ile-de-France comme à l’échelle nationale, un indicateur qui doit forcément faire réfléchir les professionnels en quête d’un point de chute autour de la capitale.

La préfecture du Val-de-Marne, grande ville universitaire

L’ancienne petite bourgade agricole a subi de plein fouet les deux grandes guerres du siècle dernier, mais elle s’en est largement remise pour devenir quelques décennies plus tard la ville la plus importante du département 94.

Une ville marquée par les guerres

Si Créteil est traversée par la Marne, son histoire est loin d’être un long fleuve tranquille.
Pendant la période napoléonienne, les troupes russes occupent la région tandis que ses habitants sont engagés dans l’armée. La guerre franco-prussienne pousse les cristolliens à trouver refuge dans la capitale, ce qui n’est alors qu’un village peuplé de 2 500 habitants est rapidement saccagé.
Créteil se développe petit à petit une fois la paix revenue, les lotissements se substituant aux champs.

L’embellie est à nouveau freinée en 1914, date du début de la Première Guerre Mondiale, qui fit de nombreux morts parmi les habitants de cette commune. Lors de la Seconde Guerre Mondiale, les bombardements endommagent l’école de Créteil ainsi que de nombreux immeubles.

Au lendemain de la seconde guerre mondiale, Créteil devient véritablement une ville - chef-lieu du département en 1965 - dans laquelle sont construits de nombreux logements.

Dans l’exposition Hier aujourd’hui demain Créteil organisée en 1967, on se targue de posséder bientôt la “seconde faculté de médecine de France”.
Cette dimension universitaire s’est perpétuée à tel point que Créteil constitue en 2019 la 5ème ville étudiante française en nombre d’étudiants. Les chercheurs y occupent une place importante, Créteil étant la 4e ville de France pour le nombre de brevets déposés publiés à l’INPI.

Proche et très accessible depuis Paris

A la fin des années 60, l’impatience est de mise avant la mise en service du métro qui relie la ville à Paris. Quelques décennies plus tard, Créteil l’Echat est le siège d’une nouvelle gare souterraine.

Parmi les atouts dont bénéficie la ville, sa proximité et son accessibilité avec la capitale sont loin d’être négligeables. Avant même l’achèvement du Grand Paris Express, elle s’appuie sur

9 stations de métro, 40 lignes de bus dont deux en site propre ainsi que le Port de Bonneuil, 1er port ferré et 2e port fluvial d’Ile-de-France.

Créteil : locomotive du GPSEA et de l’Île-de-France

L’importance de Créteil se traduit aussi par son statut, c’est le siège du Grand Paris Sud Est Avenir (GPSEA), structure communale de près de 310 800 habitants en 2016. Créteil se tourne toujours plus vers une économie présentielle. Siège de nombreux établissements publics, elle est aussi plébiscitée par de grandes entreprises privées, gage de son attractivité.

L’importance de la sphère présentielle

La crise de 2008 n’a pas été sans conséquences sur l’Ile-de-France, première région économique de France, et Créteil n’a pas fait exception à la règle.
L’URSAFF relève en effet la destruction de nombreux emplois dans l’une de ses publications de l’été 2014, mais la tendance s’est progressivement inversée pour la préfecture du Val-de-Marne. En 2019, le GPSEA met en avant le fait qu’elle demeure la 8ème ville de France en termes de créations d’entreprises, alors qu’elle n’est que la 8ème ville de la région en nombre d’habitants !
Un an plus tôt, l’INSEE indique que Créteil regroupe près de la moitié des emplois du territoire de l’intercommunalité francilienne.

L’une des particularités notables du GPSEA et par la même occasion de Créteil réside dans l’importance de la sphère présentielle. Cela s’explique en partie par l’existence de nombreuses administrations publiques dans la préfecture du département.

Des entreprises renommées

L’importance du secteur public ne doit pas occulter la prospérité du secteur privé dans l’agglomération cristolienne. Celle-ci a l’atout d’héberger de grandes entreprises à l’image d’Essilor, 52ème du top 100 des entreprises les plus innovantes, classement élaboré Forbes en 2018.
D’autres sociétés importantes ont posé leurs valises à Créteil à l’instar de Loomis, célèbre acteur du transport de fonds, qui emploie plus de 3 000 personnes. Citons également Pernod, spécialiste des spiritueux ou encore Phoenix Pharma qui dispose de nombreuses filiales en France. Le secteur des équipements électriques et électroniques automobiles compte aussi sur quelques pointures, nous pensons principalement à DAV et Valeo.

A une grosse dizaine de kilomètres du centre de la capitale, on contribue à en outre à l’industrie du futur, plus couramment appelée industrie 4.0. Il s’agit en l’occurrence d’Axem Technology, qui tire profit de la technologie RFID et revendique en 2017 d’avoir vendu plus de 25 millions de produits dans le monde.

13 613 entreprises sont implantées à Créteil, dont 12 160 sièges et 1 453 établissements. Ces sociétés sont majoritairement de type Entrepreneur individuel et ont un effectif moyen de 11 employés.

Les entreprises de cette ville ont un âge moyen de 11 an(s). C'est dans le secteur "Administration, fonction publique" que l'on observe l'âge moyen des entreprises le plus élevé (25 an(s)). A l'inverse avec 4 an(s) de moyenne d'âge, c'est dans le secteur "Services aux particuliers, collectivités, entreprises" que l'on retrouve les entreprises les plus jeunes.

Nos données à jour sur les entreprises de Créteil

Entre avril 2021 et juin 2021, l'indice de dynamisme de Creteil est de 1,74%. L'indice de dynamisme est un indicateur de performances des entreprises. S'il est positif, cela signifie qu'il y'a eu plus d'entreprises créées que d'entreprises défaillantes au cours de la période. A l'inverse, s'il est négatif, cela signifie que les défaillances ont été plus nombreuses. Au cours de cette période, on compte 7 entreprises en défaillances à Creteil pour 218 sociétés créées.

Les secteurs que nous identifions comme étant porteurs car ce sont ceux qui ont eu le plus d'entreprises créées sur les trois derniers mois sont : ""Services aux particuliers, collectivités, entreprises","Immobilier","Gestion, administration des entreprises","Communication, marketing, information","Logistique, transports"".

En parallèle, les secteurs de la ville les plus touchés par les défaillances au cours du dernier trimestre sont : "","Commerce de détail, grande distribution","Logistique, transports","Enseignement, formation","Immobilier","Hôtellerie, restauration, tourisme"".

Du côté des dirigeants, 24.0% des entreprises de Creteil sont gérées par des femmes. C'est dans le secteur "Immobilier" que l'on compte actuellement le plus grand nombre de chefs d'entreprises féminines dans la ville.

* Ces chiffres sont basés sur le nombre d'entreprises dont nous connaissons le dirigeant.

Un terrain propice à l’innovation

Si des professionnels renoncent à s’installer dans la capitale et lorgnent notamment sur l’immobilier tertiaire à Créteil, cela s’explique autant par des tarifs attractifs que par la qualité des installations. Avec 382 000 m² de bureaux, la deuxième ville du Val-de-Marne en nombre d’habitants ( 89 300 habitants ) a largement de quoi accueillir de nouvelles entreprises, y compris les plus exigeantes. Certaines mettent le cap sur Europarc, au sud de la commune.
Les spécialistes des sciences du vivant et de la filière santé sont quant à eux couvés au sein de la Bio & D. Pour les porteurs de projets innovants, l’incubateur Dynamo-Créteil est le terrain propice à leur développement. Parmi eux, il y a sans doute des entreprises éligibles à Innov’Up, dispositif de financement de la région et BPifrance pouvant permettre entre autres de couvrir les dépenses de recherches, l'acquisition de matériel ou encore les dépenses de propriété industrielle.

On compte par ailleurs des indépendants et des entreprises en quête de nouveaux contacts qui développent leur activité au milieu de la ville, au bord du Lac de Créteil, au sein de l’espace de coworking Openspot94.

Les dispositifs d’aide et la diversité des installations contribuent à rendre la ville très attractive auprès des entreprises. Le Figaro l’a d’ailleurs classée en 2017 à la 11ème places des localités les plus dynamiques parmi 113 villes métropolitaines, à la faveur de nombreux indicateurs sociaux économiques. En 2019, l’hebdomadaire Le Point attribue quant à lui la 4ème place à Créteil dans son classement des villes les plus attractives de la région Ile-de-France.

Une préfecture désenclavée et vertueuse

Gageons que Créteil poursuive ses belles performances, elle s’en donne manifestement les moyens en devenant un territoire encore plus connecté et vertueux sur le plan environnemental.

Un pilier du Grand Paris Express

Le Grand Paris Express va transfigurer la ville de Créteil. Ce projet pharaonique va selon un ponte francilien de l’immobilier «mettre en valeur des zones enclavées et apporter un nouveau souffle économique sur toute la région afin de rééquilibrer les territoires”. La construction de nouvelles lignes et l’extension de lignes existantes vont nécessairement profiter à diverses communes, qu’il s’agisse du recrutement des ouvriers participant au projet ou du nombre croissant de visiteurs que les gares vont accueillir (90 000 personnes attendues au quotidien à Créteil L’Echat).

Cette amélioration des infrastructures est une opportunité pour les investisseurs qui convoitent un bien dans le sud-est parisien.
Créteil présente en outre des loyers bien plus avantageux que ceux en vigueur dans la capitale. Fin 2020, il fait en effet compter en moyenne 18 euros le m2 pour se loger dans la préfecture du Val-de-Marne contre 33 euros à Paris.

Le bon élève écologiste

Créteil n’est pas la dernière des municipalités franciliennes en matière de développement durable. Si elle n’a plus ses allures de village du début du 20ème siècle, des projets lui permettent de reverdir ça et là quelques quartiers où la nature s’est raréfiée. Nous songeons par exemple à la très atypique tour végétalisée baptisée “Arbre de vie”, destinée à être bâtie dans le quartier de l’Echat. Visible depuis l’autoroute et le périphérique parisien, elle constituerait la plus haute tour de l’Est parisien.

Parmi les autres projets d’avenir mis en œuvre à Créteil, difficile de passer sous silence la mise en service d’une nouvelle unité de valorisation énergétique des déchets. La modernisation de l’incinérateur actuel implique la création de 260 emplois.


Crédit photo Vlad B


Ça pourrait vous intéresser

Des analyses

Ces analyses pourraient retenir votre attention