Département Calvados (14)

Liste des secteurs d'activités disponibles pour les entreprises du département Calvados (14)

Les données clés des entreprises du département Calvados (14)

Répartition par taille d'entreprises
Nombre de créations au cours des 6 derniers mois
Effectif moyen
11
employés
Parité Homme/Femme

Dans la région de la Normandie, le Calvados est réputé pour son agriculture, dont la production de pommes – ce fruit figurant même sur le logo du département – et par le fait qu’il s’agisse d’un haut lieu touristique de l’Hexagone. En outre, il dispose d’une industrie florissante et de nombreuses infrastructures – portuaires, routières, ferroviaires et aéroportuaires – pour contribuer au dynamisme de son tissu économique

Un département dynamique, remarquablement bien situé

Avec 5 548 km² de superficie et 120 kilomètres de côtes, le Calvados abrite aujourd’hui un peu plus de 700 000 habitants, répartis au sein de 538 communes, dont 6 ont dépassé le seuil des 10 000 habitants. En parallèle, grâce à un réseau routier développé – de près de 6 000 kilomètres – et la présence de plusieurs grands axes (autoroutes A13, A84 et A88), un maillage dense du chemin de fer, et la présence de l’aéroport de Caen – Carpiquet, le département se situe à seulement 2 heures de Paris.

Bilan économique global et focus sur l'immobilier

Au niveau économique, on recense plus de 38 000 entreprises actives, dont près de 4 000 nouvelles créations chaque année, ce qui constitue une performance remarquable en soi. Les dispositifs d’aides publiques pour favoriser l’implantation des entreprises sur ce territoire n’y sont sans doute pas étrangers. Quoi qu’il en soit, parmi toutes les sociétés présentes, on retrouve un peu plus de 11 000 entreprises commerciales, de transport, d’hébergement et de restauration, auxquelles il convient d’ajouter 23 000 établissements de services non financiers, près de 2 600 industries, et 6 500 exploitations agricoles.

En outre, l’offre immobilière et foncière présente deux particularités tout à fait remarquables, car souvent antagonistes, avec d’une part une qualité de premier plan, et d’autre par des tarifs particulièrement abordables – surtout en comparaison de ceux pratiqués en se rapprochant de la Capitale ou du Havre.

Un département moderne, qui abrite un grand Parc d'Activités

Terminons ce rapide tour d’horizon par un focus sur deux points majeurs, dont la présence d’une zone d’activité de 118 hectares – dont 72 utilisés en tant que terrains industriels – avec le Parc d’Activités Honfleur Calvados. Ce dernier, idéalement situé en bord de Seine, a ainsi permis le développement d’une multitude d’activités de tous types – logistiques, commerciales, de services ou bien mixtes. Enfin, il s’agit d’un des départements les plus en point vis-à-vis de la modernisation de l’action publique, autour du raccordement généralisé à la fibre optique, de l’administration département par voie électronique, et la création du « Rond-point numérique », un laboratoire d’innovation publique dont d’autres départements aimeraient sans nul doute s’inspirer.

La forte présence du secteur primaire dans le Calvados

Au sein des communes du Pays d’Auge ont vu le jour quelques-uns des fromages les plus appréciés en France, du Camembert au Pont-l’évêque, sans oublier bien sûr le Livarot. Plus globalement, les verts pâturages normands ont, depuis toujours, favorisés le développement d’un secteur agricole puissant. Ainsi, et pour ne citer que deux exemples marquants, l’on peut citer d’une part la filière laitière – depuis l’élevage jusqu’à la transformation en beurre, en lait ou en fromage – et d’autre part la production de pommes. L’importance de cette dernière permet d’ailleurs de mieux comprendre le dynamisme de l’industrie de l’alcool, au travers du cidre, du Calvados, ou bien encore du pommeau.

De la pomme au lait

Pour revenir brièvement sur « la pomme et le lait », il convient de souligner que ce département est le neuvième plus important en ce qui concerne la production de lait, et qu’il contribue, à lui seul, à plus de 10% de la fabrication de crème fraîche à l’échelle nationale – sur 17 sites industriels majeurs.

Avec 350 000 tonnes de pommes récoltées annuellement pour le cidre, l’on ne sera pas surpris d’apprendre que le Calvados génère environ 50% du total de la production de cet alcool en France.

Des céréales aux chevaux

Le patrimoine économique du Calvados est marqué par la présence de la plaine de Caen, celle-ci constituant un terreau rêvé pour la production céréalière. Ce n’est donc pas un hasard si une très grande coopérative agricole, du nom d’AGRIAL, a choisi la ville de Caen pour l’implantation de son siège social. Soulignons aussi que, dans cette même zone géographique, l’on retrouve l’une des plus fortes concentrations de chevaux en France, si bien que l’équitation et la pratique du « cheval de loisir » est également très présente.

Zoom sur les autres activités du secteur de l'agroalimentaire

De surcroît, le Calvados abritant 7 ports d’une importance notable – Isigny-sur-Mer, Grandcamp-Maisy, Port-en-Bessin, Courseulles-sur-Mer, Dives-sur-Mer-Cabourg-Houlgate, Deauville-Trouville et Honfleur – la pêche participe aussi à ce dynamisme de l’agriculture au sens large. La Normandie est notamment, la première région de l’Hexagone pour la production d’huîtres, et les coquilles Saint-Jacques de Port-en-Bessin sont particulièrement réputées. L’industrie de la viande – grâce, bien entendu, à la race bovine normande – et la biscuiterie figurent également en bonnes places parmi les activités agroalimentaires de cette zone. En fin de compte, et à l’exclusion des champs agricoles, le département abrite près de 700 entreprises liées à ce secteur, avec plus de 8 000 salariés. 

Un secteur industriel au passé glorieux, mais résolument tourné vers l’avenir

Lorsque l’on s’intéresse à l’historique du secteur secondaire dans le département du Calvados, les fameuses houillères de Littry sont rapidement citées en exemple, elles qui ont contribué massivement à l’alimentation de toute une industrie, et notamment bien sûr des fours à chaux. Pendant la Révolution Industrielle, l’agglomération caennaise s’est imposée comme un bassin industriel à l’importance stratégique majeure, grâce en particulier à la présence de la SMN (Société Métallurgique de Normandie), qui a produit des quantités considérables d’acier depuis son ouverture, en 1912, jusqu’à la fin de ses activités, en 1993.

Un secteur qui se réinvente

Si le Calvados s’est fortement industrialisé pendant les Trente Glorieuses, les années suivantes ont été marquées par de nombreuses fermetures d’usines, et de délocalisations. Pour autant, le département conserve aujourd’hui encore une réelle attractivité vis-à-vis de l’industrie automobile, et autour des usines de Renault Trucks et de PSA Peugeot Citroën gravite une multitude d’équipementiers et de sous-traitants. Qui plus est, depuis les années 2000, les différentes administrations qui se sont succédées à la tête du département ont initié, puis accentué, un effort majeur de recherche vis-à-vis des nouvelles technologies. Cela s’est traduit par l’installation d’une grande usine Philips, à proximité d’un campus technologique pour profiter de ce vivier de compétences, sans oublier le GANIL (Grand Accélérateur National d’Ions Lourds).

Des pôles d'excellence font rayonner le Calvados au-delà de nos frontières

Le Calvados abrite quatre pôles de compétitivité, l’un étant lié à la filière équine précédemment évoquée, tandis que Mov’eo se focalise sur l’industrie automobile, TES sur la sécurisation des transactions électroniques, et Nov@log sur l’amélioration de la compétitivité logistique. Grâce aux synergies que permettent ces pôles, entre les entreprises et les établissements de formation, en passant par les laboratoires de recherche, l’objectif est de permettre à la France d’exceller dans ces divers domaines sur la scène internationale.

Le secteur tertiaire sous l’impulsion d’un tourisme en plein essor

Le Calvados abrite aussi des entreprises de service florissantes, en particulier autour des activités touristiques. En effet, ce département peut s’enorgueillir de disposer de superbes plages, d’une culture culinaire très développée, ainsi que de nombreux hauts lieux de l’Histoire de notre pays. Par exemple, les plages de l’Opération Overlord de juin 1944 attirent, chaque année, des milliers de visiteurs souhaitant découvrir par eux-mêmes ce lieu mythique de la Seconde Guerre Mondiale. De plus, le Calvados abrite plusieurs villes dignes de figurer sur des cartes postales, et qui attirent notamment de nombreux Parisiens pour les week-ends, de Deauville à Honfleur, en passant par Cabourg. Certains événements de portée internationale s’y déroulent d’ailleurs chaque année, dont le fameux festival du cinéma américain de Deauville.

Une offre touristique large et diversifiée

Au global, on trouve sur place près de 1 000 monuments classés ou inscrits, 7 casinos, 12 ports de plaisance, 19 châteaux, 14 golfs ou bien encore 8 hippodromes. Le Calvados figure ainsi, sans surprise, dans le top 10 des départements les plus visités en France par les touristes, et ce secteur génère un chiffre d’affaires supérieur à 1 milliards d’euros, pour environ 15 000 emplois. En outre, ce sont près de 80 millions d’euros d’investissements qui sont dépensés, chaque année, pour améliorer l’offre touristique, et rendre celle-ci encore plus attractive.

L'ambition d'un marketing territorial fort

Soulignons également qu’un véritable marketing touristique a été implémenté au niveau du département, et que celui—ci se traduit notamment par la marque «Calvados, un amour de Normandie». Bien qu’il ait été développé par Calvados Attractivité, cette marque peut être librement utilisée par tout acteur, qu’il soit public ou privé, souhaitant contribuer à une opération de marketing territorial. Au travers de cette démarche, qui fixe un référentiel fédérateur – mais sans le formalisme « figé » d’une charte graphique unique – l’idée est d’exprimer un certain «style Calvados», pour embellir la communication du territoire.

Ça pourrait vous intéresser

Des analyses

Ces analyses pourraient retenir votre attention