Les atouts économiques de : Beziers (34)

Liste des secteurs d'activités disponibles pour les entreprises implantées à Beziers

Exportez votre liste d'entreprises

En savoir plus

Les données clés des entreprises implantées à Beziers

Nombre total d'entreprises
16 370
entreprises
Âge moyen
15 an(s)
 
Répartition par taille d'entreprises
Indice de dynamisme
0%
-10
10

La commune de Béziers n’est pas le poumon économique de l’Hérault, elle est encore moins la destination touristique phare de son département. Elle peut en revanche se targuer d’avoir une importance toute particulière dans l’histoire de notre pays, à la faveur de son ancienneté. Berceau de la viticulture régionale, Béziers est aussi une terre où les entrepreneurs aiment prospérer et le cadre de vie qu’offre l'agglomération ne doit pas y être totalement étranger.

La plus ancienne ville de France

Avec ses 2600 ans d’histoire, Marseille revendique fréquemment le titre de plus vieille ville de France. Et pourtant, c’est bien Béziers que les archéologues désignent comme la commune la plus ancienne de notre pays. Il ne s’agissait pas d’une citée phocéenne mais dorienne, l’une des 4 grandes ethnies grecques de l’époque. De part sa situation géographique, elle constituait jadis un carrefour pour les échéances commerciaux ainsi que pour la production de poteries et de céramiques. Ses habitants comme ses visiteurs pouvaient notamment tirer profit de sa proximité avec le fleuve Orb pour leurs déplacements. Les collines qui l’entourent quant à elles façonnaient une cité plutôt évidente à défendre.

Un projet de LGV

La commune de Béziers se trouve en région Occitanie, plus précisément dans le département de l'Hérault, à 12 kilomètres de la mer Méditerranée. Sous-préfecture de son département, elle est aussi le siège et la plus grande ville de la Communauté d’agglomération Béziers Méditerranée avec un peu plus de 77 000 habitants en 2018.

Avec l’Aéroport Béziers Cap d’Agde, la ville est loin d’être une destination enclavée, bien au contraire. Si les habitants du Biterrois peuvent notamment en tirer bénéfice pour rejoindre la capitale en seulement 1h30, Béziers peut aussi s’enorgueillir d’accueillir directement sur son territoire des touristes en provenance de Stockholm, Dusseldorf, Bruxelles et plusieurs métropoles britanniques (Londres, Bristol et Edimbourg). En 2019, ce sont près de 268 000 passagers en 2019 qui ont transité par cette structure aéroportuaire située à l’est de Villeneuve-lès-Béziers.

Et sa desserte à l’échelle régionale et nationale ne devrait qu’aller en s’améliorant si l’on en croit les promesses des politiques. Le projet de Ligne à Grande Vitesse entre Montpellier et Toulouse va favoriser la réduction des durées de trajet entre la préfecture de l’Hérault, Béziers et Perpignan.

Si Béziers a reçu à plusieurs reprises le titre peu élogieux de ville la plus pauvre de la région Occitane, elle n’en demeure pas moins un espace dans lequel il fait véritablement bon vivre, comme le souligne ce classement établi par Le Figaro.

Béziers, ancienne grande capitale du vin

Pour le grand public, les terroirs les plus emblématiques en matière de production de vin sont principalement le Bordelais, la Champagne et la Bourgogne. Le pourtour méditerranéen n’est pas en reste et le Biterrois s’est pendant longtemps distingué avantageusement dans ce domaine. Au 19ème, plus de 80% des emplois régionaux sont en lien avec l’activité viticole dans la région. L’aliment se veut alors très populaire et l’offre s’ajuste parfaitement à la demande croissante. Le développement de la viticulture favorise l’enrichissement de la ville, à tel point que Béziers s’autoproclame de manière assez osée capitale mondiale du vin. Fleurissent alors les fameux “châteaux pinardiers”, symbole de réussite des bourgeois qui surfent sur un marché très florissant.

Et ce n’est pas la crise du phylloxera qui enraye la dynamique, les vignerons réactifs du Languedoc trouvent la parade et permettent à la région d’être un temps la seule à continuer la production de cette boisson dans l’Hexagone. Par la suite, plusieurs crises de surproduction fragilisent significativement le secteur. De nos jours, “la proportion de personnes travaillant en lien avec le vin dans le Biterrois a ainsi été divisée par dix depuis la fin du XIXème siècle” rappelle le Nouvel Obs.

Un territoire d’industrie soutenu par l’Etat

A la lecture de ce type de classement où figure aussi la métropole occitane Perpignan, les investisseurs sont en droit de s’inquiéter lorsqu’ils se renseignent brièvement sur la vitalité économique de Béziers. Cependant, il serait faux de dépeindre la ville comme un territoire en crise, délaissé des entrepreneurs. Rappelons qu’elle constitue le siège de l’agglomération Béziers Méditerranée où sont recensés un peu plus de 14 700 établissements actifs à la fin de l’année 2014. Si son tissu économique est principalement composé de TPE et PME, il est aussi le siège d’employeurs plus importants que nous énonçons dans une dernière partie. De plus, le Biterrois - désignant l’ancienne région naturelle viticole autour de Béziers - est le 2ème bassin industriel de l’ex Languedoc Roussillon. Pour booster l’emploi et contribuer à réduire le taux de pauvreté élevé (35 % des ménages en 2017 selon l'Insee), l’agglomération peut se reposer sur des filières clefs et d’avenir. Outre la vitiviniculture, ce sont entre autres la silver-économie, l’hydrogène ainsi que l’industrie mécanique qui recrutent à Béziers et ses environs. En outre, la ville compte désormais sur le soutien financier de l’Etat, puisqu’elle a été désignée comme l’un des territoires d’industrie.

Le berceau d’un futur géant mondial de l’hydrogène vert ?

Son aura n’égale pas celle de Toulouse ou de Montpellier, cela étant Béziers a aussi la faculté d’attirer des sociétés innovantes, comme en témoigne l’inauguration de l’usine verte de Genvia. Créée à la fin du printemps 2020, elle est spécialisée dans la production d’hydrogène décarboné et recourt à une technologie de rupture de l’électrolyse du CEA. La région y voit même un acteur au potentiel inestimable, un futur géant mondial de l’hydrogène vert au coeur de l’Hérault. Selon la Présidente de l’Occitanie, ce sont pas moins de 500 personnes qui sont susceptibles d’être recrutées par la seule entreprise Genvia d’ici 2030.

D’autres entreprises n’ont déjà plus rien à prouver tant leurs performances parlent pour elles. Nous songeons entre autres à Rochette Industrie, fer de lance de l’industrie du futur dans le sud de la France. Récompensée à la fin de l’été 2020, elle constitue un exemple à suivre dans l’industrie 4.0 pour les professionnels biterrois. Experte de la sous-traitance de sous-ensembles mécaniques et hydrauliques, elle a notamment répondu aux défis technologiques en mettant en place une politique de digitalisation de ses procédés.

Dans l’agglomération, d’autres sociétéss s’illustrent par leurs chiffres d’affaires conséquent qui en font des locomotives économiques qui comptent en Occitanie et pas seulement à l’échelle de Béziers. Delta automatisme en est une illustration remarquable, fournisseurs de solution d’automatisme et d’électricité industriel. Elle s’inscrit au sein du cluster ITS Fusion qui rassemble les entreprises industrielles de la sous-traitance.

Parmi les autres entreprises à Béziers qui méritent d’être mentionnées, on compte La méridionale des bois et matériaux, l’Abcis Biterrois by autosphere et Lamberton, et SBM Formulation, spécialiste des produits agrochimiques.

 

Crédit photo : Maarten Wijnants


Beziers, d'une superficie de 9 548 km², est une ville implantée dans le département Hérault. On y trouve 71 700 habitants.

18 310 entreprises y sont implantées, dont 16 370 sièges et 1 940 établissements.

Ces sociétés sont majoritairement de type Entrepreneur individuel et ont un effectif moyen de 3 employés.

Les entreprises de cette ville ont un âge moyen de 14 an(s). C'est dans le secteur "Administration, fonction publique" que l'on observe l'âge moyen des entreprises le plus élevé (28 an(s)). A l'inverse avec 6 an(s) de moyenne d'âge, c'est dans le secteur "Energie" que l'on retrouve les entreprises les plus jeunes.

Entre août 2021 et octobre 2021, l'indice de dynamisme de Beziers est de 1,29%. L'indice de dynamisme est un indicateur de performances des entreprises. S'il est positif, cela signifie qu'il y'a eu plus d'entreprises créées que d'entreprises défaillantes au cours de la période. A l'inverse, s'il est négatif, cela signifie que les défaillances ont été plus nombreuses. Au cours de cette période, on compte 5 entreprises en défaillances à Beziers pour 216 sociétés créées.

Les secteurs que nous identifions comme étant porteurs car ce sont ceux qui ont eu le plus d'entreprises créées sur les trois derniers mois sont : ""Construction, bâtiment, travaux publics","Energie","Services aux particuliers, collectivités, entreprises","Immobilier","Commerce de détail, grande distribution"".

En parallèle, les secteurs de la ville les plus touchés par les défaillances au cours du dernier trimestre sont : "","Construction, bâtiment, travaux publics","Hôtellerie, restauration, tourisme"".

Du côté des dirigeants, 28.0% des entreprises de Beziers sont gérées par des femmes. C'est dans le secteur "Immobilier" que l'on compte actuellement le plus grand nombre de chefs d'entreprises féminines dans la ville.

* Ces chiffres sont basés sur le nombre d'entreprises dont nous connaissons le dirigeant.

Ça pourrait vous intéresser

Des analyses

Ces analyses pourraient retenir votre attention