Secteur Banques, assurances, services financiers

Les données clés des entreprises du secteur Banques, assurances, services financiers

Répartition par taille d'entreprises
Âge moyen
12 an(s)
 
Chiffre d'affaires moyen
1 394 K€
 
Parité Homme/Femme

Pour les métiers bancaires, le marché du travail se porte bien. En effet, de nombreux jeunes salariés entrent en activité chaque année.

Le besoin de financement des entreprises et des particuliers est toujours croissant. Cette dynamique s’accompagne d’ailleurs d’une digitalisation en plein essor.

Un milieu en bonne santé

La banque et l’assurance françaises sont des milieux qui recrutent. Ces deux domaines totalisent près de 500 000 salariés. Les deux tiers des recrutements se font en CDI et près de la moitié des cadres ont moins de 30 ans. Le marché de l’emploi bancaire est donc dynamique.

De nombreux courtiers en assurance, analystes financiers, conseillers en gestion de patrimoine et gestionnaires d’actif trouvent un poste dans leur domaine chaque année. L’activité des marchés de capitaux est florissante.

Le secteur banque revient pourtant du krach occasionné par la crise des subprimes aux Etats-Unis entre 2007 et 2008. Cette crise américaine s’est ensuite muée en crise économique d’envergure mondiale.

Les champs d'action

Le crédit est une préoccupation majeure des professionnels du secteur banque. Les crédits aux TPE et PME sont même une priorité stratégique. Ces entreprises sont les moteurs de l’économie à l’intérieur de l’Hexagone et manifestent un besoin de financement important.

La gestion des risques concerne aussi les sociétés commerciales. Les entreprises mettent en place des stratégies qui impliquent le concours et la protection des banques et des assurances.

Plus de la moitié des ménages français souscrit à un crédit. Il s’agit essentiellement de crédits à la consommation et de prêts à l’habitat. L’épargne est un service prisé par la clientèle. L’encours annuel du livret A est d’environ 260 milliards d’euros. Le montant total des souscriptions à l’assurance-vie dépasse les 1600 milliards d’euros, ce qui en fait le contrat d’assurance privilégié des français.

La banque en ligne et le numérique

Pour les 19 milliards d’opérations de paiements qui ont lieu chaque année, c’est la monnaie scripturale qui est utilisée. Les chèques et les dépôts bancaires sont en effet préférés aux pièces ou aux billets. Cela implique une informatisation croissante.

L’avenir du secteur banque se trouve donc sur internet et les plateformes numériques. Le nombre de clients des banques en ligne ne cesse d’augmenter. ING Direct compte par exemple plus d’un million de clients, Boursorama plus de 750 000 et Fortuneo environ 365 000. BNP Paribas possède Hello Bank et Boursorama Banque est rattachée à la Société Générale. Cet essor s’accompagne du déclin de la fréquentation des agences physiques.

Ça pourrait vous intéresser

Des analyses

Ces analyses pourraient retenir votre attention