Banque, établissement de crédit

Entreprises de l'activité "Banque, établissement de crédit" par département

Banque, établissement de crédit - les données clés

Nombre total d'entreprises
1 660
entreprises
Nombre de créations au cours des 6 derniers mois
Effectif moyen
3
employés
Parité Homme/Femme

Les banques de détail, acteurs majeurs de l’économie en France

Les banques de détail sont des établissements financiers de crédit. Leurs principales missions sont la collecte de dépôts, l’attribution de crédits et la gestion de fonds. Ces banques s’adressent à une clientèle individuelle et professionnelle :

  • Les particuliers 
  • Les professions libérales 

  • Les entreprises de petite taille

  • Les PME, PMI

  •  Les collectivités locales

  •  Les associations

Les banques de détails françaises sont soient des sociétés mutualistes telles que le Crédit Agricole, le Crédit Mutuel ou soient des sociétés par actions comme la Société Générale et BNP Paribas.

L’activité des banques de détail est rendue possible grâce à la collecte des dépôts de fonds de leurs clients. Une fois les fonds récoltés, ils sont réinjectés sous forme de crédits notamment.

Les clients des banques de détail possèdent un voire plusieurs comptes courants sur lequel ils peuvent effectuer des mouvements de fonds. Dans le jargon bancaire, le compte courant est appelé « compte à vue », « compte chèque » ou encore « comte de dépôt ».

En parallèle de leur compte courant, les clients souscrivent très souvent un ou plusieurs livrets d’épargne. Un livret d’épargne est un compte d’épargne sur lequel tous les dépôts d’argent des clients sont rémunérés selon un taux d’intérêt fixe.
L’argent déposé par les clients sur leurs livrets d’épargne permet d’alimenter en liquidité les banques. Cet argent donne la caution nécessaire aux banques pour octroyer des crédits à leurs clients demandeurs de fonds.

A contrario, les grandes entreprises peuvent accéder directement aux marchés financiers.

Aujourd’hui, la plupart des banques de détail proposent leurs services et leurs produits grâce à un réseau d’agences physiques implanté sur le territoire national voire international.

La Société Générale s’est implantée en tant que banque de détail dans plusieurs pays, tels que La Roumanie où la filiale du groupe : BRD est le premier réseau bancaire privé du pays par le nombre d’agences, la Russie, la République Tchèque, la Côte d’Ivoire, le Cameroun ou encore le Sénégal.

Les banques de détail désirent établir un lien de proximité avec sa clientèle. Les banques traditionnelles profitent de la faible mobilité bancaire des Français car entre 2007 et 2011 seuls 8 % des Français ont changé de banque. L’atout majeur des banques traditionnelles est qu’elles imposent un très faible nombre de conditions d’entrée contrairement à leurs homologies en ligne.

Toutefois, avec l’ère du digital le métier se dématérialise.

Digitalisation des métiers de la banque  

Depuis les années 2000, les banques de détail dites « traditionnelles » sont fortement concurrencées par les établissements de banque en ligne.

La première banque en ligne à s’être implantée sur le marché français est la filiale française d’ING Direct qui est elle-même une filiale du groupe néerlandais ING.

L’argument majeur de ces « néo-banques » est le prix très peu élevé qu’elles proposent pour l’ouverture d’un compte bancaire et pour l’obtention d’une carte de paiement.

Ainsi, les banques de détail traditionnelles sont dans l’obligation de s’adapter face à la montée des banques en ligne. La Société Générale détenait 3 161 agences de banques de détail en 2013, et en 2017 elle n’en détenait plus que 2 869.  

Cependant, de nombreuses banques traditionnelles ont su tirer leur épingle du jeu en créant en plus de leur activité de banque de détail traditionnelle une activité en ligne. Il ne faut pas confondre banque en ligne et banque traditionnelle qui propose une activité en ligne. 

Les avantages des banques en ligne sont nombreux et bien réels. L’avantage phare est que les frais bancaires sont beaucoup moins élevés que chez les banques traditionnelles avec très souvent un carte bancaire fournie gratuitement.

Pour Société Générale, la banque en ligne Boursorama Banque a été créée. Cette banque en ligne affiche un Produit Net Bancaire de 176,3 millions d’euros en 2017 et comptabilise 1,3 million de clients en France. Son objectif pour l’horizon 2020 est d’atteindre les 2 millions de clients grâce à la mise en place d’un site mobile encore plus innovant que celui existant et grâce à des tarifs les moins chers du marché.

Pléthore de banques traditionnelles françaises ont créé leur parallèle en ligne. Le Crédit Agricole a créé BforBank, qui contrairement à la plupart des banques en ligne, n’est pas facile d’accès pour ses futurs clients. Pour tenter d’être client BforBank il faut percevoir a minima 1 600 euros par mois afin d’obtenir gratuitement la carte bancaire VISA Premier. En 2017, BforBank comptait 165 000 clients.

Plus de 20 % des Français en 2017 s’estiment prêt à transférer leurs comptes de leur banque traditionnelle vers une banque en ligne.

Une banque française a une histoire tout particulière, c’est La Banque Postale. Cette banque a de part son lien avec La Poste, un immense réseau de points d’agence partout en France. La Poste a été créée en 1477 par Louis XI pour transporter la correspondance du roi. Et aujourd’hui, en 2018 La Banque Postale va lancer sa propre banque en ligne. Et cette future banque en ligne espère compter plus d’un million de clients d’ici à 2025.

Ça pourrait vous intéresser

Des analyses

Ces analyses pourraient retenir votre attention