Secteur Chimie, plastique, conditionnement

Liste des métiers du secteur Chimie, plastique, conditionnement

Les données clés des entreprises du secteur Chimie, plastique, conditionnement

Répartition par taille d'entreprises
Âge moyen
21 an(s)
 
Chiffre d'affaires moyen
10 301 K€
 
Parité Homme/Femme

La fabrication du caoutchouc et des plastiques compte parmi les spécialités industrielles françaises. La concurrence asiatique n'empêche pas nos sociétés de se poser en véritables leaders du secteur.

Caoutchouc et pneumatiques

La production mondiale de caoutchouc est divisée entre 40% de caoutchouc naturel et 60% de synthétique. La quasi-totalité du caoutchouc naturel est produite par des industriels asiatiques. En France, l'essentiel de la production se concentre sur le synthétique. Environ 200 entreprises exercent leur activité dans cette partie du secteur chimie.

Il existe un décalage entre l’état des marchés et les performances industrielles de la filière française. Le commerce de pneumatiques à l’export est globalement positif. Les usines connaissent cependant une réduction des effectifs à l’intérieur de nos frontières. Cette tendance est favorisée par la diminution du marché automobile, son principal secteur client.

La France peut toutefois profiter d'une reprise de la croissance et d'une conjoncture économique globalement favorable. Certaines entreprises françaises profitent aussi de leur poids à l'international : Michelin est par exemple le leader mondial du pneumatique.

Plasturgie et emballages

Certaines sociétés françaises du secteur chimie figurent parmi les plus importantes à l'échelle internationale. Total est par exemple le quatrième groupe pétrochimique mondial. La fabrication de matériaux composites fait partie du savoir-faire national et intervient dans la composition d'une multitude de produits industriels.

Le secteur chimie fait face à des enjeux environnementaux qui ne sont pas encore bien maîtrisés. Dans le cadre de la transition énergétique, l'usage de produits recyclés permettrait de réduire les coûts de production tout en préservant l'environnement.

Le polypropylène est un plastique rigide que l'on retrouve dans les pare-chocs ou les meubles. Le polystyrène est utilisé quant à lui dans la fabrication d'appareils du quotidien tels que des lecteurs DVD. Enfin, le polyéthylène est le plastique qui intervient dans la composition des emballages. Le nombre d'entreprises françaises spécialisées dans la plasturgie s'élevait à 3 500 en 2015. Ces sociétés employaient alors 128 000 salariés, pour un chiffre d'affaires de 29 milliards d'euros.

La filière de l'emballage occupe la huitième position des industries françaises. Ce milieu est un maillon clef de la chaîne de fabrication, puisqu'il établit un lien entre la préparation des produits et leur distribution. Parmi les matières utilisées dans cette partie du secteur chimie, l'emballage souple type sachet plastique est en croissance. Les plastiques souples s'exportent deux fois plus qu'ils ne se vendent à l'intérieur de nos frontières.

Ça pourrait vous intéresser

Des analyses

Ces analyses pourraient retenir votre attention