Secteur Communication, marketing, information

Liste des métiers du secteur Communication, marketing, information

Les données clés des entreprises du secteur Communication, marketing, information

Répartition par taille d'entreprises
Âge moyen
12 an(s)
 
Chiffre d'affaires moyen
1 468 K€
 
Parité Homme/Femme

BIENVENUE DANS LA COMMUNAUTE MEDIAS & COMMUNICATION :
DECOUVREZ TOUS LES METIERS ET LES ENTREPRISES DE CE SECTEUR



Le marché publicitaire connaît un déclin provoqué par les pressions que les annonceurs opèrent sur les prix.
La transition numérique s’accompagne d’un déclin du support papier et amène les professionnels à s’adapter à de profondes transformations.

Le marketing et la publicité

Le marketing représente l’ensemble des relations commerciales entre une entreprise et ses clients (marketing B to C), ou entre deux entreprises (marketing B to B). Tous les consommateurs sont quotidiennement en contact avec des marques B to C. Le marketing B to B souffre quant à lui de difficultés d’accès à la recherche

En 2015, les trois premiers annonceurs en France étaient Renault, Peugeot et E. Leclerc. Les recettes publicitaires des médias ont chuté d’1,1% entre 2014 et 2015, tandis que les dépenses de communication des annonceurs diminuaient de 0,8%. Face à une conjecture difficile, ces derniers rationalisent leurs dépenses et exercent une véritable pression sur les prix. La publicité sur internet connaît un essor important en dépit du déclin global du marché publicitaire.

Au niveau international, l’entreprise française Publicis Groupe figure parmi les trois leaders publicitaires mondiaux.  

Le déclin des supports papier 

La production et la consommation de papier en France a diminué avec l’essor des nouvelles technologies. La reliure et le façonnage ont aussi nettement décliné. Dans le milieu de la prépresse (l’ensemble des travaux précédant une impression) s’ajoute à cela la concurrence low cost issue des pays étrangers. Cela entraîne l’extinction de certains métiers. C’est le cas des sérigraphes, progressivement remplacés par l’imprimerie numérique.

Les journaux s’en sortent mieux, notamment parce qu’ils bénéficient du soutien de l’Etat. Les aides publiques à la presse écrite participent au respect de la pluralité et de la liberté d’expression. Pour limiter les coûts, environ 95% du papier utilisé dans la conception des journaux est issu du recyclage. L’essor des appareils mobiles pourrait cependant avoir un impact négatif sur cette stabilité. 

Autres rescapés de ce déclin, les imprimés publicitaires sans adresse représentent près de la moitié de la distribution postale française. Ce mode publicitaire reste apprécié des Français et contribuerait à limiter la hausse des prix en grande surface.

Les mutations du secteur 

Dans le cadre de la transition digitale, les technologies de l’information et de la communication ont révolutionné les pratiques commerciales, publicitaires et journalistiques. Les médias traditionnels sont concurrencés par internet, qui favorise la multiplication des supports et le développement de nouveaux modes de consommation tels que l’e-commerce. L’avenir des entreprises du secteur communication se trouve donc dans l’innovation. Il s’agit désormais de miser sur des domaines tels que la réalité augmentée, l’information instantanée et les réseaux sociaux.

Cette communauté a été réalisée en partenariat avec :

Ça pourrait vous intéresser

Des analyses

Ces analyses pourraient retenir votre attention