Secteur Enseignement, formation

Les données clés des entreprises du secteur Enseignement, formation

Répartition par taille d'entreprises
Âge moyen
21 an(s)
 
Chiffre d'affaires moyen
603 K€
 
Parité Homme/Femme

Le secteur enseignement concerne les métiers de la formation automobile, de la formation professionnelle, et de l’Education Nationale. C’est un milieu porteur d’emploi aussi bien dans le privé que dans le public.

L'Education Nationale 

Le secteur enseignement trouve une grande partie de ses effectifs au sein de l’Education Nationale. Le budget alloué à cette partie de la fonction publique tourne autour de 150 milliards d’euros. Les établissements scolaires du premier et second degré emploient plus d’un million de personnes. Plus globalement, la part de l’éducation dans le PIB s’élevait à 6,1% en 2011.

Les enseignements généraux et techniques sont toujours porteurs d’emploi. Les nombreux lycées, collèges et écoles élémentaires du pays ont besoin d’instituteurs et de professeurs. Ce milieu majoritairement féminin n’est toutefois pas exempt de représentation masculine. Il existe par ailleurs des écarts de salaire entre les professeurs du supérieur, comme les maîtres de conférence et le reste du corps enseignant. 

D’autres profils existent : les auxiliaires de vie scolaire, les conseillers d’éducation, les animateurs d’étude dirigée et les psychologues scolaires font partie du corps enseignant.

Le retour en grâce des cursus d’apprentissage et de formations en alternance bénéficie aux métiers manuels. Ce phénomène va favoriser de nouvelles formes d’organisation du secteur enseignement.

La formation professionnelle

Les métiers de la formation sont aussi répartis à travers 18 000 organismes. Ces derniers se présentent sous différentes formes :

•    Les sociétés privées 
•    Les associations et autres organismes à but non lucratif
•    Les institutions publiques

En France, préparer les demandeurs d’emploi au monde du travail est une priorité de l’Etat. Un budget d’un milliard d’euros a été accordé à la formation professionnelle en 2016. Les agences régionales telles que Pôle Emploi et les Missions Locales doivent coordonner cet éventail de formations et proposer celles-ci à leurs inscrits.

Le cas des formations automobiles

La publication de la loi Macron en août 2015 a réformé le permis de conduire. Les auto-écoles ont dû s’adapter à cette transition et le milieu s’est libéralisé. Cela a favorisé l’émergence de plateformes de formation en ligne. Ces dernières sont de véritables concurrentes des auto-écoles traditionnelles, puisque leur coût est plus avantageux.

Les délais d'attente entre deux sessions d'examen se sont raccourcis grâce à l’apparition d’opérateurs agréés tels que La Poste. Ces derniers sont en mesure d’organiser des épreuves théoriques. La pratique demeure l’apanage des instructeurs du permis de conduire.

Ça pourrait vous intéresser

Des analyses

Ces analyses pourraient retenir votre attention