Secteur Mécanique, métallurgie

Liste des métiers du secteur Mécanique, métallurgie

Affûteur (0) Architecture, conception de structures navales (0) Chaudronnier (28) Commerce de gros en acier (0) Construction aéronautique, spatiale (907) Fabrication d'accessoires de levage, d'arrimage (0) Fabrication d'acier, hauts-fourneaux, aciéries, laminoirs (0) Fabrication, commerce de gros d'alliages, de fournitures en aluminium (0) Fabrication, commerce de gros d'ascenseurs, d'équipements pour ascenseurs (0) Fabrication, commerce de gros de carrosserie (2910) Fabrication, commerce de gros de compresseurs, pompes à air (494) Fabrication, commerce de gros de conteneurs (0) Fabrication, commerce de gros de cuivre, alliages (0) Fabrication, commerce de gros de filtres, centrifugeuses, séparateurs (8) Fabrication, commerce de gros de fixations industrielles (2) Fabrication, commerce de gros de fournitures, matériels industriels (31633) Fabrication, commerce de gros de fours industriels, installations de séchage (0) Fabrication, commerce de gros de métaux non ferreux (0) Fabrication, commerce de gros de moteurs, turbines (394) Fabrication, commerce de gros de moules, modèles, formes (0) Fabrication, commerce de gros de pompes (8) Fabrication, commerce de gros de produits pour le traitement de surface des métaux (0) Fabrication, commerce de gros de profilés, barres (0) Fabrication, commerce de gros de raccords (0) Fabrication, commerce de gros de ressorts enroulés à chaud, à froid (0)

Les données clés des entreprises du secteur Mécanique, métallurgie

Répartition par taille d'entreprises
Âge moyen
17 an(s)
 
Chiffre d'affaires moyen
4 703 K€
 
Parité Homme/Femme

La filière française est confrontée à une rude concurrence asiatique. Cette pression se trouve contrebalancée par un savoir-faire et des investissements qui font de notre pays un acteur important des marchés mondiaux.


Le poids de la filière en France et dans le monde

Le secteur mécanique métallurgie recouvre l’industrie du minerai et la fabrication de matériaux. La sidérurgie, la fonderie, la construction automobile ou aéronautique figurent parmi les activités du milieu. L’Observatoire de la Métallurgie estime le nombre d’entreprises de la filière française à 43 000. Ces sociétés emploient 1,5 millions de salariés à travers le pays.

Le marché mondial est envahi par les exportations chinoises d’acier. Cela provoque notamment une baisse des prix sidérurgiques dont l’impact est négatif sur les industriels français. Cette concurrence asiatique se conjugue avec une faible demande intérieure. 

La métallurgie

Les métiers de la métallurgie peuvent être classés en trois domaines : la fonderie, la forge et la chaudronnerie.  Les carrières du secteur mécanique métallurgie sont diverses. On peut citer les soudeurs, les serruriers, les ajusteurs-monteurs ou encore les mouleurs-noyauteurs. L’un des acteurs français les plus importants de l’habillage métallique du bâtiment en France est le groupe Bacacier.

En France, le chiffre d’affaire réalisé par les entreprises de la forge et de la fonderie s’élevait à 7 milliards d’euros en 2015. Près de 39 000 salariés travaillaient dans ces domaines. L’un des plus gros recruteurs européens est Arcelor Mittal. En France, ses trois usines les plus importantes sont localisées à Dunkerque, Fos-sur-Mer et Florange.

Les industriels de la métallurgie sont les premiers à avoir pratiqué le recyclage. La filière française participe à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Automobile et aéronautique

Le secteur mécanique métallurgie peut compter sur le savoir-faire français en matière de construction automobile et aéronautique. Les entreprises françaises comptent parmi les leaders du marché européen et international. Airbus fabrique plus de la moitié des avions de lignes en circulation à travers le monde. Son principal concurrent est l’américain Boeing.

Si au cours des 40 dernières années, l’industrie automobile française a perdu un grand nombre de salariés, elle reste un poids lourd de l’économie du pays. L’impact de la crise de 2008 a laissé des traces, mais l’investissement améliore la compétitivité des entreprises.

C’est la recherche d’innovation et la fabrication de produits à forte valeur ajoutée qui devrait permettre au secteur de recruter 100 000 personnes d’ici 2025.

Ça pourrait vous intéresser

Des analyses

Ces analyses pourraient retenir votre attention