Liste des départements

Les données clés des entreprises de la région Bretagne

Répartition par taille d'entreprises
Indice de dynamisme
0%
-10
10
Chiffre d'affaires moyen
2 088 K€
 
Parité Homme/Femme

Les grandes ville bretonnes comme Rennes, Brest, Quimper, Lorient, Vannes, Concarneau ou encore Saint-Brieuc mais aussi les espaces agricoles de la région abritent une activité économique dynamique.
Malgré la crise industrielle, cet espace de l’Ouest de la France peut s’appuyer sur plusieurs filières puissantes comme le tourisme, l’électronique ou l’agroalimentaire.











Paysage économique breton

Les départements des Côtes-d’Armor, du Morbihan, du Finistère et d’Ille-et-Vilaine qui constituent la région Bretagne se situent à l’Ouest de la France. Répartie sur un territoire de 27 208 km² bordé par la Manche et par le Golfe de Gascogne dans sa partie sud, la population bretonne affiche l’un des taux de chômage les plus faibles de France.
Avec Les Pays-de-la-Loire, c’est dans la région bretonne que l’on retrouve le moins d’inégalités et le taux de pauvreté le plus faible. Cette situation s’explique notamment par le fait que l’activité professionnelle féminine y est plus importante que dans d’autres zones géographiques, ce qui permet d’augmenter les revenus des ménages les moins riches.

Malgré ce contexte favorable, la Bretagne doit néanmoins faire face à une crise industrielle ayant entraîné de nombreuses restructurations ou fermetures d’usines, notamment dans les domaines de l’agroalimentaire et de l’automobile. Le secteur de la construction perd également des emplois depuis la crise de 2008.

Mais le secteur industriel breton reste une filière de poids dans l’économie locale. Il est principalement structuré autour de l’agroalimentaire (qui représente un tiers des emplois), la construction automobile (vaste réseau d’équipementiers et de sous-traitants), la construction navale et l’électronique/télécoms. Il existe en effet une grande concentration de centres de recherche, d’importants sites industriels français et étrangers et de nombreuses PME de la filière électronique autour de Rennes, de Lannion et de Brest.

Le secteur agricole

L’agriculture bretonne est un axe essentiel à l’économie régionale. On retrouve ainsi sur ce territoire une importante activité d’élevage : bovin (pour le lait et la viande), avicole (la Bretagne produit 5 milliards d’œufs par an), porcin (première région productrice de viande de porc) et ovin. Les zones agricoles bretonnes sont également l’objet d’une intense culture céréalière (orge, maïs, blé) et légumière (pommes de terre, haricots verts, artichauts, échalotes, choux fleurs, tomates).
Les pommes et les fraises font aussi partie des spécialités agricoles de la région, notamment célèbre pour son cidre et pour les fraises de Plougastel.

Avec ses 1 772 kilomètres de littoral linéaire, la Bretagne est la première région de France pour sa filière pêche. Ses eaux abritent les principales espèces de poisson, de crustacés et de mollusques et tous les types de pêche y sont pratiqués de la plus industrielle à l’artisanale.
La production agricole bretonne alimente un secteur agroalimentaire important, affichant un chiffre d’affaires de plus de 20 milliards d’euros et comptant 160 000 emplois.
Parmi les industries de transformation agroalimentaire locales, on retrouve des groupes à la notoriété nationale tels que Doux, Entremont ou encore Bridel. Les brasseries et les cidreries sont aussi représentées avec des marques telles que Loïc Raison, Val de Rance ou encore les Brasseries de Bretagne.

Les activités tertiaires en Bretagne

Le dynamique secteur tertiaire breton, qui regroupe les activités de commerce et de services, représente 74% de l’emploi. On constate dans la région un essor du secteur bancaire et de la grande distribution. Les domaines de la santé, de l’enseignement et de la recherche, l’action sociale et l’administration sont aussi des activités importantes de ce domaine économique. 4ème région touristique du pays (et première sur les séjours à la mer), la Bretagne accueille, tout au long de l’année, de nombreux touristes français et étrangers. La région peut en effet s’appuyer sur de nombreux atouts. La diversité de ses paysages, ses côtes permettant le tourisme balnéaire mais aussi les sports nautiques et la plaisance, ainsi que sa riche offre en thalassothérapie en font une destination privilégiée pour les vacanciers.
De plus, la Bretagne présente un important patrimoine culturel et architectural avec 3 000 sites classés ou inscrits aux Monuments Historiques. Les plages de Saint-Malo, les incontournables crêpes bretonnes, les dolmens et les menhirs à Carnac, la Pointe du Raz, le phare de Ploumanac’h ou encore le Festival des Vieilles Charrues : le tourisme breton regorge de points forts.

Ça pourrait vous intéresser

Des analyses

Ces analyses pourraient retenir votre attention