Département Indre-et-Loire (37)

Liste des secteurs d'activités disponibles pour les entreprises du département Indre-et-Loire (37)

Les données clés des entreprises du département Indre-et-Loire (37)

Répartition par taille d'entreprises
Nombre de créations au cours des 6 derniers mois
Effectif moyen
5
employés
Parité Homme/Femme

Les atouts économiques de l’Indre-et-Loire(37)

 Les activités agricoles sont très présentes en Indre-et-Loire, notamment la culture de céréales et l’élevage de chèvres. Mais l’industrie n’est pas en reste, car le géant du pneu Michelin est implanté en Indre-et-Loire. Et le secteur des services se porte très bien, trop bien peut-être … Ce dynamisme est surtout dû à Tours qui est le véritable moteur économique du département. Quant aux touristes, ils seront toujours autant émerveillés par les envoutants châteaux de la Loire.

Un département très bien desservi surtout à destination de la capitale

L’Indre-et-Loire est un département de la région Centre-Val de Loire d’une superficie de 6 126 km². Sa population est de 593 797 habitants.

Situé à l’extrémité sud du Bassin parisien, l’Indre-et-Loire se trouve à moins de 300 kms de Paris et à seulement 1 heure de TGV depuis la gare de Tours. Le département 37 accueille un aéroport ouvert au trafic national et international.

Le département est traversée par la Loire et abrite sur son territoire le parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine qui se situe entre Angers et Tours.

La ville de Tours a une économie fondée sur les services de qualité, de restauration et de commerce, ce qui en fait un pilier de l’économie du département et son chef-lieu.

Des espaces ruraux et agricoles dominants

Le département consacre 57 % de son territoire à l’agriculture. Toutefois le pourcentage de personnes travaillant dans le secteur de l’agriculture, de la sylviculture (exploitation des arbres forestiers) et de la pêche représente 1,5 % de l’ensemble des salariés du département de l’Indre-et-Loire.

Cette économie rurale se développe sur plusieurs zones géographiques du département comme les Pays de la Vienne (avec le vignoble de Chinon et sur la rive droite de la Loire les vignobles de Vouvray), et le sud-est de la Touraine.

Le département indroligérien regorge de vignobles, et ce n’est pas un hasard car le Val de Loire est la 3ème région viticole de France. Les vignobles de Chalonnes-sur-Loire à l’ouest d’Angers jusqu’à Sully-sur-Loire sont classés au patrimoine mondial de l’UNESCO.

La culture de céréales et de plantes tels que le soja et les pois chiches est présente sur les deux tiers du territoire agricole de l’Indre-et-Loire. Et grâce à la Loire, le département 37 est riche de culture maraichères, et de vergers. Dans ces vergers les pommiers sont très majoritaires.

L’élevage de chèvres est une activité agricole majeure en Indre-et-Loire puisque le département produit un fromage de chèvres d’appellation d’origine contrôlée (AOC) : le Ste-Maure-de-Touraine.

Des industries spécialisées

15 % des salariés du département travaillent dans le secteur industriel. L’économie industrielle du département peut s’appuyer sur des filières de haute-technologie grâce à l’implantation de plusieurs pôles d’activités et de recherche, notamment dans les domaines de la maîtrise de l’énergie, des matériaux innovants ainsi que du développement durable.

L’industrie pharmaceutique est également représentée en Indre-et-Loire avec l’implantation de la société PFIZER PGM.

Une main d’œuvre locale qualifiée et la présence de plusieurs zones industrielles dynamiques ont permis de placer le département au cœur des enjeux stratégiques de grands groupes industriels comme Michelin ou Hutchinson.

Un exemple d’évolution industrielle : l’usine Synthron

L’usine chimique Protex emblématique sur le site d’Auzouer-en-Touraine qui a été dévastée par un incendie en 1988 est désormais tournée vers un mode de fonctionnement respectueux de l’environnement. Désormais l’usine a pris le nom de Synthron, et elle veut apprendre de ses erreurs. Lors de l’incendie en 1988 une gigantesque pollution de l’eau priva tous les habitants de l’agglomération tourangelle d’eau potable. C’est pourquoi la direction de Synthron souhaite gérer au mieux l’impact que l’usine peut avoir sur l’environnement. Pour ce faire de nouveaux postes ont été créés au sein de l’usine, tel que celui d’un responsable hygiène, sécurité et environnement. Actuellement les dirigeants de Synthron sont en cours d’obtention de la norme ISO 14001 qui est la référence mondiale concernant le management environnemental.

Des services en croissance

Le taux de chômage dans le département indroligérien est légèrement inférieur à celui de la moyenne nationale.

Le secteur tertiaire représente environ 63% des emplois salariés de la région d’Indre-et-Loire dont 30% pour le secteur du tourisme. Cette activité n’a pas fini d’avoir de beaux jours devant elle ! 

Pour 2018 Pôle Emploi a recensé 18 000 projets de recrutements dans le secteur des services. Cependant, les offres proposées ne trouvent pas toujours de candidats. De ce fait, pour pallier cela les entreprises sont invitées par Pôle Emploi à ne pas se focaliser sur les diplômes afin de trouver des personnalités adéquates avec les postes en question.

Des touristes comblés par un site classé au patrimoine mondial de l’Humanité

Des châteaux de la Loire connus et reconnus

La région naturelle du Val de Loire a été inscrite au patrimoine Mondial de l’Humanité.

Le département indréloirien est très prisé pour ses célébrissimes châteaux, il en abrite une cinquantaine. Beaucoup de ses monuments peuvent être découverts par les touristes lors de visites. Les thèmes de ces visites sont de plus en plus innovants.

Pendant la période estivale les principaux châteaux d’Indre-et-Loire sont mis en valeur grâce à des « sons et lumières » représentant des moments historiques et contemporains phares de ces édifices.

Désormais, pendant la période de Noël quelques-uns mettent en œuvre des parcours thématisés pour les fêtes de fin d’année.

En Indre-et-Loire le tourisme est surtout concentré autour de Loches qui est un lieu de villégiature par excellence. Cette ville est très prisée par les passionnés d’Histoire car elle raconte à elle seule 1 000 ans d’histoire médiévale. C’est dans le château de Loches que se sont rencontrés nombres de personnages ayant marqués l’histoire, tels que Charles VII et Jeanne d’Arc.

Une identité tourangelle protégée et mise en valeur

Les spécialités gastronomiques issues de l’agriculture tourangelle contribuent par ailleurs au développement du secteur tertiaire avec un tourisme culinaire mettant à l’honneur les produits du terroir.

L’Indre-et-Loire a mis en place une politique de protection de son territoire naturel : la Touraine pour que les touristes profitent d’un environnement verdoyant et charmant. L’Indre-et-Loire a mené une politique de classement de certains de ses sites en Espaces Naturels Sensibles (ENS).

Ça pourrait vous intéresser

Des analyses

Ces analyses pourraient retenir votre attention