Liste des départements

Les données clés des entreprises de la région Grand-Est

Répartition par taille d'entreprises
Indice de dynamisme
0%
-10
10
Chiffre d'affaires moyen
2 034 K€
 
Parité Homme/Femme

Présente dans les domaines de la chimie, du bois, de la métallurgie, de la santé, de l’énergie, de l’automobile ou encore de l’agro-alimentaire, la région Grand-Est bénéficie d’une économie diversifiée.
Grâce à des infrastructures le plaçant au cœur de l’Europe, cet espace parvient à surmonter les difficultés créées par les profondes crises industrielles qui ont touché ses bassins d’emploi.

Carrefour européen

La région Grand-Est regroupe 10 départements (Ardennes, Aube, Marne, Haute-Marne, Meurthe-et-Moselle, Meuse, Moselle, Bas-Rhin, Haut-Rhin et Vosges) sur une superficie de 57 433 km² pour 5,5 millions d’habitants.
Partageant des frontières avec la Belgique, le Luxembourg, la Suisse et l’Allemagne, cet espace immense est une zone privilégiée pour les échanges internationaux.
Son positionnement géographique mais aussi son réseau complet d’infrastructures contribuent au rayonnement économique de la région.
En effet, le Grand Est dispose de plusieurs aéroports (dont l’Euroairport, Aéroport international Bâle-Mulhouse-Fribourg), de ports fluviaux sur le Rhin (Strasbourg, Metz, Mulhouse et Nancy), de lignes de train à grande vitesse et d’un vaste réseau autoroutier (A4, A5, A26…).
Cette région, plus grande que la Belgique ou le Danemark et plus peuplée que l’Irlande ou la Norvège, compte 10 aires urbaines de plus de 100 000 habitants, 31 bassins d’emploi, 6 pôles de compétitivité et 5 universités.

Malgré la crise industrielle, le secteur secondaire reste très présent dans l’économie locale. Premier site industriel du Grand Est, l’usine PSA de Mulhouse est un important pourvoyeur d’emplois. La région abrite également les activités d’autres grands groupes industriels comme ArcelorMittal, Renault, Smart, Clemessy ou encore Alstom. Concernant le tertiaire, c’est dans les agglomérations de Metz et de Nancy que les services non marchands sont les plus représentés (notamment avec l’emploi public).

Atouts régionaux

Mégalopole européenne, Strasbourg est la ville la plus importante de la région. Situé au centre du continent, cet espace est un véritable carrefour d’échanges.
Dominée par le secteur tertiaire, l’agglomération strasbourgeoise accueille les sièges sociaux de grands groupes, notamment bancaires, car la ville est une place financière de premier plan.
L’architecture et le patrimoine culturel strasbourgeois font partie des forces touristiques d’un territoire plébiscité par les touristes venus du monde entier (les étrangers représentent 44% des visiteurs en été et 26% en hiver). Le célèbre marché de Noël de Strasbourg, les bateaux-promenades pour une découverte de la ville au fil de l’eau mais aussi le zoo d’Amnéville, les restaurants étoilés, le parc d’attraction Nigloland dans l’Aube et la cathédrale de Reims contribuent à faire de cette région un espace touristique particulièrement attractif.

L’économie de l’Alsace Champagne-Ardenne Lorraine est aussi placée sous le signe du luxe et de l’excellence.
Ainsi, elle se distingue par des productions prestigieuses parmi lesquelles on peut citer le Champagne, le cuir
ou encore la cristallerie (99% des manufactures de verre françaises sont localisées dans le Grand Est).

Une tradition agricole

Le poids économique représenté par l’agriculture et l’agroalimentaire est essentiel à la région. Ce secteur d’activité est diversifié et touche à toutes les principales filières classiques françaises comme les grandes cultures, la viticulture, l’élevage bovin (pour le lait et la viande) et les légumes. Mais il existe aussi des spécificités régionales.
Ainsi, le Grand-Est est le premier producteur national pour l’orge de printemps et les choux à choucroute ; le deuxième pour les pommes de terre féculières et le tabac, et le troisième pour les asperges et les framboises.

D’ancienne tradition brassicole, la région est également un important producteur de houblon. D’ailleurs, ce territoire abrite la majorité des grandes brasseries françaises (comme Kronenbourg, Licorne, Meteor, Schutzenberger…).

Si elle repose essentiellement sur les boissons, l’industrie agroalimentaire de la partie est de la France s’appuie également sur des groupes puissants tels que Cémoi, Bigard, Bongrain, Soufflet ou encore Téréos-Syral, implantés localement.


Ça pourrait vous intéresser

Des analyses

Ces analyses pourraient retenir votre attention